Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La gérante du Centre Jardin Botanix Cloutier, Chantal Cloutier accompagnée de sa fille Victoria
La gérante du Centre Jardin Botanix Cloutier, Chantal Cloutier accompagnée de sa fille Victoria

Vers une pénurie de semences

Charles Fontaine
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le jardinage est devenu un nouveau passe-temps pour bien des gens en 2020. «Il y a une personne sur cinq qui ne faisait pas de jardinage avant et qui en fait maintenant», lance l’horticulteur chez Bio-Horticentre Méristème, Jean-Pierre Martel. 

Si vous prévoyez entretenir un jardin cet été, il est déjà temps de le prévoir. Les centres de jardin qui sont déjà très occupés s’attendent à une forte demande encore cette année.

Il faudrait se dépêcher pour se procurer ses semences afin d’éviter un possible manque, conseille le gérant du magasin en ligne chez Les serres Robert Plante à Orléans, Colin Matassa.

«Les gens se préparent pour le printemps et achètent déjà leurs semences. Il y a eu une grosse pénurie de semences dans la région l’an passé, même cette année on prévoit que ça se reproduira. On prévoit vraiment une grosse année, pas juste en semences, mais dans toutes les plantes annuelles», souligne-t-il.

À Chelsea, le centre jardin Botanix Cloutier a vécu la même expérience. «Nous avons vendu toutes nos semences l’an passé, un record. En 43 ans, on n’a jamais vu ça! Certaines compagnies ne pourront pas nous en fournir autant que l’année passée, car elles les ont déjà presque toutes vendues», dit la gérante Chantal Cloutier.

«Il y a beaucoup de demandes, même les semenciers sont débordés. Nous avons augmenté nos commandes, mais ce n’est pas garanti qu’on recevra tout ce qu’on a demandé», mentionne Jean-Pierre Martel.

Les emplacements dans les jardins communautaires sont également très convoités. La responsable du jardin communautaire au parc Sanscartier, Nancy Labonté, affirme que sa liste d’attente a doublé depuis l’an passé.

Le centre jardin Botanix Cloutier, sur le chemin Alonzo-Wright, à Chelsea.

Les livres sur le jardinage populaires

Lorsqu’on se lance en jardinage, il est important d’apprendre les notions de base pour bien cultiver les plantes et suivre un calendrier précis pour chaque végétal, explique l’horticulteur. Étant donné que cette activité a attiré beaucoup de nouveaux adeptes, les livres sur le sujet ont connu une très grande popularité. «L’année passée, c’est parti en feu! Nous nous sommes préparés cette année, donc nous avons changé la façon de faire nos commandes et l’on s’attend à ce que la demande continue», lance le propriétaire de la librairie du Soleil à Ottawa, Jean-Philippe Juy.

Le taux de prêts de livres sur le jardinage et l’agriculture a aussi augmenté à la bibliothèque de Gatineau où 3392 emprunts ont été enregistrés sur le sujet en 2020 comparativement à 3186 en 2019.