Le maire d’Ottawa, Jim Watson, et le directeur municipal, Steve Kanellakos
Le maire d’Ottawa, Jim Watson, et le directeur municipal, Steve Kanellakos

Vers une hausse de taxes de 2 %

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
La Ville d’Ottawa planche sur un scénario limitant la hausse de l’impôt foncier à 2 % en 2018, respectant ainsi pour une cinquième année consécutive l’engagement du maire Jim Watson. C’est entre autres ce qui ressort de la première ébauche du budget présenté mercredi et décrit comme « équilibré, abordable et progressiste ».

Pour les contribuables habitant en zone urbaine et dont la maison est évaluée à 400 000 $, cela signifierait qu’ils devront piger une somme d’environ 75 $ de plus dans leurs poches l’an prochain.

Un budget chiffré à 3,42 milliards $ dans lequel on retrouve, à la demande des citoyens qui se sont exprimés lors des consultations publiques ces derniers temps, des investissements plus substantiels que par le passé dans les infrastructures municipales. 

« Ce n’est pas toujours ainsi, mais cette année, les propos entendus étaient clairs et consistants. Les résidents comprennent qu’au cours des sept dernières années, nous avons concentré beaucoup de nos énergies au transport en commun, qui avait grand besoin de rattrapage. À présent, ils nous demandent d’accorder plus d’attention à l’infrastructure sociale et aux autres besoins de notre infrastructure bâtie », a dit M. Watson lors de son discours.

C’est ainsi que l’administration municipale propose d’augmenter de 13 % le budget alloué aux routes, trottoirs, pistes cyclables et autres installations municipales, le faisant ainsi passer à plus de 112 millions $.

Compte tenu des conditions météo hivernales difficiles observées l’an dernier, la somme réservée au déneigement sera haussée de 3 % pour atteindre 68,3 millions $. En l’espace de trois ans, plus de 11 millions $ supplémentaires auront été injectés pour l’entretien hivernal. 

Logements sociaux

Rappelant fièrement que la croissance réelle du PIB sera de 2,2 % en 2018 dans la région d’Ottawa-Gatineau, la plus forte jamais enregistrée depuis une décennie, le maire Watson a tenu à ajouter un bémol en précisant qu’on doit malgré tout accentuer les efforts pour aider les citoyens les plus vulnérables. À cet effet, il a annoncé qu’en 2018, la Ville planifie ériger 300 nouveaux logements sociaux, soit plus du double de cette année (137). 

Plusieurs des 93 organismes soutenus par la Ville ayant mentionné qu’ils n’auraient éventuellement d’autre choix que de procéder à des compressions faute de financement additionnel en raison de la hausse du salaire minimum annoncée par le gouvernement provincial, le budget qui leur est alloué s’accroîtra de 3 %.

Autre fait à souligner, après avoir créé le laissez-passer mensuel à rabais EquiPass l’an dernier, OC Transpo mettra sur pied l’EquiTarif, un nouveau titre pour passage simple réservé aux usagers à faible revenu. Celui-ci permettra de faire un voyage en autobus avec un tarif réduit de 50 %, le passage coûtant 1,75 $ plutôt que 3,45 $. La mesure devrait être en vigueur dès juin 2018.

Une vingtaine de nouveaux circuits d’autobus seront implantés et le budget provisoire prévoit également la remise à neuf de 85 autobus et le remplacement de 80 autres ayant atteint la fin de leur vie utile. 

Même si 250 000 nids-de-poule ont été colmatés par les cols bleus jusqu’ici cette année, la Ville convient qu’il faut continuer d’investir et accorde une somme supplémentaire de 600 000 $ pour les réparations mineures sur son réseau routier, les nombreuses phases de gel-dégel ayant fait dépérir la qualité de la chaussée à plusieurs endroits. 

Le budget du réasphaltage sera par ailleurs accru de 17 % pour atteindre près de 40 millions $. Par exemple, la réfection complète de 70 km de routes en secteur rural est envisagée.

Les citoyens et organismes auront la possibilité d’exprimer leur opinion sur ce budget préliminaire lors des cinq prochaines semaines, à l’occasion des réunions de différents comités de la Ville.

L’adoption finale du budget par le conseil municipal est prévue le 13 décembre. 

LE BUDGET 2018 D’OTTAWA EN QUELQUES CHIFFRES

Dépenses :

  • Services sociaux et communautaires: 671 M$
  • Transport en commun: 520 M$
  • Eau, égout et déchets solides: 466 M$
  • Service de police: 326 M$
  • Coûts de formation de capital: 316 M$
  • Service de protection et d’urgence: 290 M$
  • Service des parcs, des loisirs, de la culture et du bâtiment: 237 M$
  • Administration générale: 225 M$
  • Services de l’urbanisme et du développement économique: 76 M$
  • Santé publique: 58 M$
  • Bibliothèques: 52 M$

Revenus:

  1. Taxes foncières: 1,6 milliard $
  2. Frais d’utilisation et de service: 838 M$
  3. Transferts fédéraux et provinciaux: 670 M$
  4. Paiement en lieu des impôts fonciers: 189 M$
  5. Autres: 70 M$
  6. Réserves: 57 M$

* Source : Ville d’Ottawa

IMPACT DE LA HAUSSE DE LA TAXE FONCIÈRE *

2017

  • Résidence en zone urbaine : 3648$
  • Résidence en zone rurale : 3724$

2018

  • Résidence en zone urbaine : 3036$
  • Résidence en zone rurale : 3098$

Pour une résidence évaluée à 404 000$ (moyenne)

Source : Ville d’Ottawa