Dame Nature joue au yo-yo depuis la mi-décembre.

Verglas et grésil au menu pour la région de la capitale fédérale

L’Outaouais et l’Est ontarien devraient recevoir un mélange de neige et de grésil appelé à se changer en pluie verglaçante dans la nuit de jeudi à vendredi.

Environnement Canada a émis un avertissement de pluie verglaçante pour la région de la capitale fédérale.

« On s’attend à une période de trois à cinq heures de pluie verglaçante dépendant des secteurs, donc entre 2 et 5 mm d’accumulation de verglas au cours de la nuit et en début de matinée », explique Alexandre Parent, météorologue pour Environnement Canada.

L’épisode de verglas pourrait persister un peu plus longtemps dans le secteur de la vallée de l’Outaouais.

Les déplacements pourraient être perturbés vendredi matin en raison du cocktail météo. Les routes, les trottoirs et les terrains de stationnement pourraient devenir glacés et une accumulation de glace pourrait casser des branches d’arbres. Le verglas devrait faire place à la pluie en début d’après-midi avec un maximum de 5 degrés Celsius. 

« Comme on prévoit que ça change en pluie un peu plus tard, peut-être que certaines personnes pourraient retarder leurs déplacements, que ce soit pour le travail ou pour aller visiter la famille pendant la période des Fêtes. Ça peut être une façon de contrer cette mauvaise météo », ajoute M. Parent.

Cet adoucissement des températures ne risque toutefois pas de s’avérer un record puisque le mercure avait grimpé à 12,9 °C en 1982 à Ottawa.

Dame Nature joue au yo-yo depuis la mi-décembre alors que le mercure a oscillé tant au-dessus qu’en dessous des moyennes de saison. La normale se situe à - 6 degrés le jour pour ce temps-ci de l’année à Gatineau.

« On joue au yo-yo autour de la normale, observe M. Parent. C’est difficile de parler de normale quand on est dans un patron météo comme celui qu’on vit depuis deux semaines. On se promène en haut de la moyenne et en bas pendant quelques jours. Ça risque d’être comme ça encore jusqu’au début janvier. »

Le mois de décembre aura été peu neigeux cette année dans la région de la capitale fédérale alors que 23 cm étaient tombés en date de jeudi. C’est trois fois moins qu’en 2017, où les accumulations totales se chiffraient à plus de 70 cm. 

D’un autre côté, 49 mm de précipitations liquides (pluie et verglas) se sont abattus sur Ottawa depuis le 1er décembre. La fin de l’année 2018 aura été marquée par les épisodes de pluie verglaçante. Un autre système est attendu dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier qui pourrait occasionner des précipitations de verglas.

Le verglas a recouvert la capitale fédérale les 2, 14 et 21 décembre et des précipitations sont attendues les 28 et 31 décembre.

« En soi, un redoux avec du verglas ça fait partie de nos hivers, mais avoir quatre ou cinq cas dans un mois ça se démarque. Je n’ai pas de statistiques, mais c’est assez rare. C’est vraiment dû aux dépressions qui proviennent du sud des États-Unis. Elles apportent une certaine chaleur et de la pluie et nous en surface c’est gelé et la température est sous zéro », note le météorologue.