Éric Cromer, sous-chef au Château Montebello, avec Mélodie Payette et le président et éditeur du Droit, Pierre-Paul Noreau.

Vaincre le cancer à coups de fourchettes

C’est jeudi soir qu’avait lieu, à Gatineau au Palais des congrès, la deuxième édition du Défi des Chefs Leucan, une compétition culinaire amicale dans le cadre de laquelle onze chefs réputés s’affrontent pour venir en aide aux enfants de l’Outaouais atteints du cancer.

Avec 666 convives ayant finalement répondu à l’appel, la coordonnatrice régionale de Leucan, Mélissa Dessureault, croyait, en mi-soirée, jeudi, avoir battu l‘objectif de 100 000$ à recueillir grâce à cette soirée gastronomique et philanthropique.

Onze équipes s’affrontaient donc et chacune d’elles regroupait un chef, une personnalité médiatique de la région et un enfant en traitement ou ayant survécu au cancer.

Le Droit y était
Le Droit était de la partie et notre éditeur, Pierre-Paul Noreau, pouvait compter sur l’expertise culinaire du chef Éric Cromer, du Fairmont Château Montebello.

Avec eux, on retrouvait la petite Mélodie, 5 ans, dont on diagnostiqua une leucémie lymphoblastique aiguë à deux ans et demi. La fillette dut recevoir, durant plus de 26 mois, des traitements de chimiothérapie par la bouche et par intraveineuse. Son traitement s’est terminé tout récemment, le 13 octobre dernier, lorsqu’elle a enfin pris son dernier médicament. Depuis, des suivis réguliers ont lieu à l’hôpital, mais Mélodie vit maintenant une existence presque normale.

De fait, 24 enfants de l’Outaouais sont actuellement aux prises avec un cancer pédiatrique et, nous confie, effarée, madame Dessureault de Leucan, six nouveaux cas ont été diagnostiqués cette année entre la mi-février et la mi-mars. Un chiffre aussi malheureux qu’étonnant.

Des chiffres et des dons
Selon la Société canadienne du cancer, entre 2009 et 2013, on a observé 4715 nouveaux cas de cancer chez les enfants âgés de 0 à 14 ans au Canada, soit une moyenne de 943 cas par année.

Entre 2008 et 2012, il y a eu 595 décès par cancer chez les enfants âgés de 0 à 14 ans au Canada, soit une moyenne de 119 décès par année. Leucan affirme cependant que le taux de survie est passé, au fil des années, de 15% à 82% pour les cas de cancers pédiatriques et atteint même 94% chez les leucémiques, le cancer le plus fréquent chez les jeunes. Au cours des 20 dernières années, Leucan a versé plus de dix millions $ pour l’avancement de la science en recherche clinique, a remis plus de 740 000$ en aide financière aux parents d’enfants malades et a effectué plus de 40,000 visites en milieu hospitalier.