Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le vaccin de Pfizer contre la COVID-19
Le vaccin de Pfizer contre la COVID-19

Vaccin contre la COVID-19: Ottawa prête à administrer les premières doses

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
L’Hôpital d’Ottawa commencera dès la semaine prochaine la distribution et l’administration de premières doses du vaccin de Pfizer contre la COVID-19.

Selon le directeur des services de protection et d’urgence de la Ville d’Ottawa, Anthony Di Monte, il s’agit «d’un nombre très limité de doses du vaccin Pfizer».

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, et la députée provinciale de Nepean, Lisa MacLeod, se sont tout de même réjouis vendredi d’apprendre que la capitale fédérale était choisie par le gouvernement ontarien pour être parmi les premières villes à recevoir ce vaccin.

M. Di Monte indique que le Groupe de travail sur la distribution des vaccins contre la COVID-19 — formé par la municipalité dans les dernières semaines — adopte l’approche «Une Ville, une équipe» avec ses différents intervenants parmi lesquels on retrouve le Service des paramédics d’Ottawa, Santé publique Ottawa et les hôpitaux de la capitale fédérale.

Anthony Di Monte, le directeur des services de protection et d’urgence de la Ville d’Ottawa

Comme le souhaite la province, les premières doses du vaccin seront administrées à des travailleurs des foyers de soins de longue durée (FSLD). Il n’y a toutefois pas encore suffisamment de doses pour vacciner l’ensemble de ces travailleurs.

«Au moment d’écrire ces lignes, le vaccin doit être donné à l’Hôpital d’Ottawa, puisqu’à l’heure actuelle, on n’a pas encore autorisé le transport du vaccin Pfizer. On s’attend à ce que la vaccination des résidents qui habitent dans les FSLD se déroule directement dans ces foyers lorsque cette autorisation aura été délivrée ou que d’autres vaccins auront été approuvés par le gouvernement fédéral», explique Anthony Di Monte dans une note interne.

«Il est important de se rappeler que la nouvelle annoncée aujourd’hui n’est que la première étape. […] Le vaccin contre la COVID-19 ne sera pas offert au grand public avant un certain temps. D’ici là, la COVID-19 continue de circuler à Ottawa. Il est impératif que tous les résidents continuent de respecter les consignes locales sur la santé publique», ajoute le directeur des services de protection et d’urgence.