Le Droit
Le principal regroupement de syndicats de professeurs d'universités, au Québec, crie à la «censure morale» dans le dossier d'une professeure de l'Université d'Ottawa. Il presse Québec de légiférer pour garantir la liberté académique des professeurs d'universités.
Le principal regroupement de syndicats de professeurs d'universités, au Québec, crie à la «censure morale» dans le dossier d'une professeure de l'Université d'Ottawa. Il presse Québec de légiférer pour garantir la liberté académique des professeurs d'universités.

Université d'Ottawa : «censure morale», disent des syndicats de professeurs

La Presse Canadienne
MONTRÉAL - Le principal regroupement de syndicats de professeurs d'universités, au Québec, crie à la «censure morale» dans le dossier d'une professeure de l'Université d'Ottawa. Il presse Québec de légiférer pour garantir la liberté académique des professeurs d'universités.