Samedi et dimanche, des bénévoles de l'Association de bassins versant des 7 et des plongeurs installeront à certains endroits une toile de jute dans le fond du lac Pémichangan dans le but d'étouffer une plante exotique,

Une toile de jute pour sauver un lac Pémichangan

L'Association de bassins versant des 7 (ABV des 7) prend les grands moyens pour se débarrasser du myriophylle à épi, dans le lac Pémichangan à Gracefield.
Samedi et dimanche, des bénévoles de l'association et des plongeurs installeront à certains endroits une toile de jute dans le fond du lac dans le but d'étouffer le myriophylle à épi, une plante exotique, d'origine européenne et asiatique, qui tue la végétation indigène et empêche la reproduction des poissons. Elle s'est propagée aux lacs et rivières, où elle nuit aussi à la baignade et à la navigation.
L'ABV des 7 est un organisme régional qui veille à préserver la qualité de l'eau des lacs et sept rivières de la région de l'Outaouais. Les sept rivières sont : l'Outaouais, la Gatineau, la Coulonge, la Noire, la Quyon, la Dumoine et la Blanche ouest.
Première en Amérique
Le directeur général de l'ABV des 7, Giorgio Vecco, a expliqué que la méthode de contrôle par la jute a été utilisée avec succès en Irlande mais que l'expérience du lac Pémichangan est une première en Amérique du nord. « Nous allons installer la toile de jute à trois endroits dans le lac Pémichangan, sur une surface de 4000 mètres carrés. Dans certains cas, ce sera sur la rive mais nous utiliserons aussi des plongeurs pour la placer à 5 mètres de profondeur. La toile de jute ne pollue pas et elle se dégrade au bout de trois ans. Nous allons la faire tenir au fond en plaçant des sacs de sable et de pierres », a-t-il expliqué.
Selon M. Vecco, la toile de jute peut étouffer le myriophylle à épis sans nuire aux autres espèces végétales. Si l'expérience du lac Pémichangan est concluante, le même procédé pourrait être utilisé dans d'autres cours d'eau affectés par l'envahissement du myriophylle à épi.
Plus de détails dans l'édition papier du 26 avril ou sur ledroitsurmonordi.ca