Des enfants atteints d'autisme participent a un programme offert par le Regroupement Autisme Prescott-Russell.

Une ressource précieuse

Au moment où on s'apprête à souligner la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, dimanche, la présidente du Regroupement Autisme Prescott-Russell, Nathalie Lévesque, entend développer de nouveaux services qui s'adresseront plus directement aux adultes atteints de cette maladie.
Créé en 2009 par Yvan Bercier, le Regroupement offre du soutien à plus d'une soixantaine d'enfants atteints d'autisme en partenariat avec la Société franco-ontarienne de l'autisme. L'organisme s'appuie financièrement sur des collectes d'argent ainsi que sur Centraide Prescott-Russell. 
Depuis 5 ans, Nathalie Lévesque, elle-même mère d'un adolescent autiste, assure le maintien des services du Regroupement. À son arrivée, l'organisme avait un portefeuille d'environ 3500 $. Aujourd'hui, ce montant est d'environ 40 000$. Chaque programme coûte environ 10 000$.  Sous sa gouverne, deux programmes ont vu le jour.
Le programme «Samedi-thérapie» propose des sessions d'éducation physique accompagnée de musicothérapie et de zoothérapie. 
«Nous avons jumelé trois programmes pour les offrir en même temps. Les enfants peuvent profiter de trois thérapies et ça donne la chance aux parents d'avoir un répit et c'est souvent ce dont ils ont besoin», souligne Mme Levesque.
«Regard vers l'avenir» a vu le jour cette année. Il permet aux adolescents autistes de 14 ans et plus d'être initiés au marché du travail.  Les participants oeuvrent pour des commerçants de la région tout en étant accompagnés d'un animateur.
«Au début, les commerçants sont un peu incertains et appréhensifs. On leur explique le tout avec l'animateur et les commerçants sont toujours surpris de voir tout ce qu'ils peuvent accomplir. Ils voient le potentiel des personnes autistes», affirme Mme Levesque. 
Le nombre d'inscriptions est en hausse, entre autres parce qu'il atteint une tranche de participants plus âgés. 
D'ailleurs, offrir des services aux adultes autistes est l'un des défis pour le Regroupement, puisqu'il existe peu de ressources pour les adultes dans la région. 
«Personnellement, l'âge adulte ça m'inquiète un peu parce qu'il n'y a pas de service. Il y a un manque à ce niveau-là.»
Le Mois de l'autisme en Outaouais
Dans le cadre de la 15e édition régionale du Mois de l'autisme au Québec, Trait d'Union Outaouais Inc. (TUOI) invite la population à profiter d'avril pour mieux connaître l'autisme et favoriser une plus grande inclusion des nombreuses personnes qui sont touchées. « On entend parler davantage des enfants autistes, mais il ne faut pas oublier que ce nombre inclut aussi des adolescents, des adultes, hommes et femmes qui, en dépit de leur différence, ont les mêmes besoins et les mêmes aspirations que vous et moi, » a rappelé Jocelyne Sylvestre, directrice générale de TUOI. La Marche pour l'autisme en Outaouais aura lieu le samedi 29 avril, à l'école secondaire de l'île. Les équipes ont jusqu'au 20 avril pour s'inscrire avec un montant minimal de 300$. Il est aussi possible de se présenter le matin même en contribuant un minimum de 15$/personne ou 30$/famille. Les fonds amassés permettront d'appuyer les camps d'été spécialisés de TUOI. Infos: traitdunionoutaouais.com. Sur la photo, en compagnie de la mascotte Chatprise, on retrouve Jocelyne Sylvestre, directrice générale de TUOI, ainsi que Maud Bastien et Patrick Acurdi, parents d'un enfant autiste, qui ont accepté la présidence d'honneur de la marche du 29 avril.