Des conditions «quasi caniculaires» sont attendues dans les prochains jours dans la région de la capitale fédérale.
Des conditions «quasi caniculaires» sont attendues dans les prochains jours dans la région de la capitale fédérale.

Une «quasi canicule» dans la région de la capitale fédérale

On peut dire sans se tromper que le mois de mai nous en fait voir de toutes les couleurs. Alors que quelques flocons étaient tombés sur la région de la capitale fédérale il y a deux semaines, voilà que des conditions «quasi caniculaires» sont attendues dans les prochains jours dans la région de la capitale fédérale.

Climatiseurs, piscines et ventilateurs seront de mise d'ici jeudi car Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur pour Ottawa, Gatineau et l'Est ontarien, où des températures maximales oscillant entre 30 et 33 degrés Celsius sont anticipées dans les trois prochains jours. Avec l'indice humidex, les températures ressenties varieront entre 34 et 39.

«Ce n'est vraiment qu'à compter de vendredi, voire samedi, qu'on retrouvera des conditions plus près des normales. [...] Ce n'est pas inhabituel pour la fin mai, mais c'est vrai qu'au cours des deux ou trois dernières années, c'était assez frais. [...] Cette année, le contraste entre le début et la fin du mois est assez remarquable. On a parlé de températures de sept, huit degrés sous les normales jusqu'il y a un peu plus d'une semaine, tandis que là on parle de l'inverse», note le météorologue André Cantin.

Des records pourraient être battus mercredi alors qu'on prévoit 33°C et que la marque historique à l'aéroport d'Ottawa est de 31,9°C (1978). La marque à battre pour mardi, laquelle date de 2010, est cependant beaucoup plus élevée (35,8°C).

Pour qu'on puisse parler de canicule, le mercure doit atteindre ou surpasser les 30 degrés Celsius pendant au moins trois jours d'affilée.

L'an dernier, il avait fallu patienter jusqu'au 9 juin avant que les températures ne franchissent ce seuil psychologique pour la toute première fois, tandis que la première canicule n'est survenue qu'au début juillet.

M. Cantin ajoute que le mois de mai est très sec jusqu'à présent puisqu'à peine 31 mm de pluie étaient tombés en date de lundi, alors que la normale mensuelle est de 80 mm. 

«Par contre, le mois n'est pas terminé et il y a des possibilités d'averses et d'orages au cours des prochains jours», dit-il.

Environnement Canada rappelle que lors d'une vague de chaleur, certaines catégories de personnes doivent redoubler de prudence, par exemple les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les gens souffrant de maladies chroniques ou encore les travailleurs qui oeuvrent à l'extérieur.

«Buvez beaucoup d'eau, même avant de ressentir la soif, et restez au frais», avertit l'agence fédérale.