Le Dr François Belley a célébré son 100e anniversaire samedi matin devant la résidence de sa fille Hélène, à Orléans.

Une quarantaine de voitures défilent pour un centenaire à Orléans [PHOTOS]

La COVID-19 n’a pas empêché la famille Belley de célébrer le centième anniversaire de leur cher François samedi matin.

Ce dernier a d’ailleurs eu droit à toute une surprise devant la résidence de sa fille Hélène — chez qui il demeure pendant la pandémie — pour débuter sa journée.

Sur le terrain de la maison, une série de photos retraçant la vie de François Belley étaient piquetées au sol. Il y avait aussi des ballons, dont trois numéros pour faire le chiffre 100, et bien évidemment, des cup cakes pour les invités.

« On voulait montrer mon père à différentes époques de sa vie, explique Hélène. On peut le voir notamment avec nous, ses quatre enfants, avec ses parents et ses frères, mais aussi lorsqu’il était médecin de campagne. Il y a aussi quelques photos plus drôles où on voulait montrer le côté fun de mon père. »

Dès le compte de 10 h 45, des klaxons se sont fait entendre sur la rue Henri Lauzon, dans le secteur Orléans, à Ottawa. Une quarantaine de voitures — certaines décorées plus que d’autres — se sont mises à défiler devant les yeux émus de M. Belley pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. 

« C’est très émouvant, j’ai pleuré tout le long, mais c’était des larmes de joie, souffle-t-il en essuyant une larme. Les gens n’ont pas idée ce que ça représente pour un père une journée comme celle d’aujourd’hui. J’ai reçu un témoignage d’amour inespéré. »

Lorsqu’on lui demande ce qu’il voudrait dire aux dizaines de personnes qui se sont présentées pour lui samedi matin, M. Belley répond que « merci n’est pas le mot ».


« J’ai reçu un témoignage d’amour inespéré. »
François Belley

« Mon père est quelqu’un de très humble, mentionne Hélène. Il n’aime pas que les gens se dérangent pour lui. Donc de voir ça aujourd’hui, ça le touche beaucoup. Il n’en revenait pas ! »

Et comment se porte-t-il en ce temps de pandémie ?

« Ça fait environ un mois qu’on l’a déménagé ici chez nous, confie Hélène. Il était en résidence à Gatineau, mais on pense que c’est le bon temps pour prendre soin de nos aînés en ce moment et de ne pas les laisser seuls. Côté santé, ça va pas pire ! Oui il est âgé, mais on peut dire que la santé n’est pas si mal pour son âge. »

Né à Saint-Siméon dans le comté de Charlevoix, M. Belley était médecin de campagne à la Côte-de-Beaupré, à Québec. À la fin des années 1960, il s’est joint à Santé Canada, ce qui a mené lui et sa famille à déménager vers Montréal.

« Un peu plus tard, nous sommes partis à Toronto pour un an afin d’apprendre l’anglais et c’est après ce séjour que nous sommes arrivés à Ottawa », raconte Hélène.