Quatre autres phases de travaux sont prévues.

Une première phase d'expansion pour le Royal Papineau

Le lieu de villégiature Royal Papineau, à Notre-Dame-de-la-Salette, dévoilera ce week-end les résultats de la première phase de son méga chantier d'expansion chiffré à près de 30 millions de dollars, lequel devrait faire tripler d'ici huit à dix ans le nombre de sites sur place destinés au camping.
Une première cure de modernisation de plus de trois millions de dollars a été réalisée en 2016 sur le vaste domaine de 1000 acres, confirme le directeur des opérations pour l'est du Canada chez Parkbridge Lifestyle Communities, Sylvain Gauthier.
La population et les amateurs de plein air pourront aller prendre connaissance de ces premiers travaux, alors que des journées portes ouvertes seront organisées sur place, samedi et dimanche, de 10 h à 17 h.
Une marina pouvant accueillir 50 bateaux a notamment été aménagée aux abords du lac de l'Argile. L'aire d'accueil du camping a été agrandie alors que des rénovations au restaurant ont été aussi apportées. Un système de traitement de l'eau potable et des eaux usées a également été construit sur place. Des sentiers de courses et de randonnées pédestres ont de plus été aménagés.
L'entreprise Parkbridge, propriétaire du lieu de villégiature localisé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Gatineau, projette de moderniser ses infrastructures de Notre-Dame-de-la-Salette où on retrouvera dès l'an prochain 69 nouveaux terrains saisonniers réservés aux véhicules récréatifs, 48 terrains saisonniers réservés aux unités de parcs de même que 38 terrains quatre saisons. 
« Avec les infrastructures pour l'usine d'eau et l'usine d'égout, nous pouvons maintenant commencer le développement dans son entier. C'était deux gros morceaux qu'il nous manquait. Pour l'an prochain, ce sont 155 terrains qui seront développés. Nous attendons encore l'autorisation du ministère de l'Environnement pour pouvoir démarrer et faire entrer la machinerie, mais ce n'est qu'une formalité et on s'attend à recevoir le feu vert à l'automne », souligne M. Gauthier. 
Quatre autres phases de travaux sont prévues ces prochaines années. Un nouveau centre récréatif d'envergure fait notamment partie des plans de la société Parkbridge. Au terme du projet d'expansion, le nombre d'espaces dédiés au camping Royal Papineau devrait passer de 326 à 1032.
« C'est phénoménal comme endroit. Avec les infrastructures qui seront construites ces prochaines années, les gens auront accès à un site quatre saisons. On peut devenir un outil important pour le développement économique dans cette région. À l'hiver, il y a la motoneige et le ski de fond, à l'automne il y la chasse dans le Parc Papineau-Labelle. Les possibilités sont énormes », indique M. Gauthier. 
À noter que le Club de golf Royal Papineau n'est pas concerné par ce chantier de modernisation puisque celui-ci n'est pas propriété de Parkbridge.