Allison Lacey, d'Ottawa, a décidé de mettre à profit sa passion pour la couture afin de sauver les kangourous en Australie.
Allison Lacey, d'Ottawa, a décidé de mettre à profit sa passion pour la couture afin de sauver les kangourous en Australie.

Une Ottavienne se tourne vers la couture pour sauver les kangourous en Australie

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Une Ottavienne a trouvé une façon originale de venir en aide aux Australiens qui sont aux prises avec d’intenses feux de forêt depuis quelques mois. Allison Lacey a ainsi décidé de mettre à profit sa passion pour la couture afin de sauver les kangourous.

«Aujourd’hui, nous allons coudre des pochettes en tissus. Les sauveteurs s’en servent pour transporter des kangourous hors des forêts en flammes. Les pochettes que l’on fait simulent le confort de la pochette d’une maman kangourou. Ils se laissent ainsi transporter par les sauveteurs sur le terrain», explique Mme Lacey en entrevue avec Le Droit.

L’idée de fabriquer ces pochettes lui est venue d’une publication Facebook faite par une dame qu’elle connaît bien. «J’ai vu une publication sur la page Sew Ottawa qui disait que l’Australie avait besoin d’aide et de sacs pour transporter les animaux en sécurité loin des brasiers.»

Sa passion pour la couture était au départ un simple passe-temps. Elle a décidé l’année dernière de faire le saut et de gagner sa vie avec ce hobby. Mme Lacey possède maintenant sa propre entreprise, Krooked Stitch, qui se spécialise dans la récupération de vestons de cuir pour en faire des sacs à main.

«Pourquoi ne pas recycler des draps pour en faire des pochettes ? J’ai le matériel et la capacité de le faire, alors j’ai créé un groupe Facebook et j’ai invité plusieurs de mes amies couturières à participer. La réponse des gens a été extrêmement positive. Les gens veulent contribuer. Ç’a continué de prendre de l’ampleur tout au long de la semaine.»

Mme Lacey signale que près de trente personnes se sont présentés chez elle samedi pour prendre part à l’activité de couture qu’elle a organisée.

L’objectif de Mme Lacey est de confectionner le plus de pochettes possible tant et aussi longtemps que son équipe de couturières aura l’énergie de le faire.

«La température va peut-être jouer contre nous. Les gens voudront probablement être de retour chez eux avant que la tempête hivernale frappe. Ceux qui veulent rester malgré les conditions météorologiques peuvent le faire, moi, je vais continuer jusqu’à ce que je me couche ce soir.»

Mme Lacey souhaite envoyer ses pochettes en Australie «le plus tôt possible parce que le temps presse pour sauver ces animaux».

Une fois que les pochettes seront confectionnées, Mme Lacey ira les porter en début de semaine au Big Sky Ranch, à Kemptville. Ces derniers se chargeront d’envoyer les pochettes jusqu’en Australie dans les plus brefs délais. 

+

DES POMPIERS DE MANIWAKI EN RENFORT EN AUSTRALIE

Une équipe de pompiers forestiers de Maniwaki iront prêter main-forte à leurs confrères australiens pour combattre les violents feux de forêt qui sévissent sur ce pays d'Océanie.

Jusqu'à sept pompiers et deux gestionnaires s'envoleront le 16 janvier pour se joindre aux équipes canadiennes déjà en place. Les pompiers sauront dimanche qui sera choisis prendre part à la mission.

L'équipe pourrait devoir rester en Australie pour une période de 38 jours.