Une octogénaire mortellement happée par un camion

François Pierre Dufault
François Pierre Dufault
Le Droit
Une octogénaire a été mortellement happée par un camion à benne, vendredi vers 11 h, à l'intersection des rues Cumberland et Rideau, dans la Basse-Ville d'Ottawa.
La dame de 86 ans d'Ottawa tentait de traverser la rue Rideau vers le sud en se faufilant entre deux camions immobilisés l'un derrière l'autre dans le carrefour, en direction ouest, lorsque le second véhicule lourd s'est mis à avancer et l'a entraînée sous son pare-chocs.
La victime, dont l'identité n'a pas encore été révélée, se déplaçait à l'aide d'une canne et transportait deux petits sacs contenant vraisemblablement des effets personnels. Elle a été transportée à l'hôpital où elle a succombé à une grave blessure à la tête dans l'heure qui a suivi l'accident.
Le Service de police d'Ottawa (SPO) a ouvert une enquête et a interrogé le conducteur du camion, qui est à l'emploi de la compagnie de camionnage Gervais, sur les lieux de la collision.
«L'enquête continue et il est encore trop tôt pour confirmer s'il y aura des accusations portées dans ce dossier», a laissé savoir l'agent Alain Boucher, porte-parole du SPO.
Un deuxième véhicule pourrait avoir été impliqué dans cette affaire. Une familiale de couleur noir, immatriculée en Ontario, a été ceinturée pendant un peu plus d'une heure dans le périmètre de sécurité érigé par les services d'urgence. La police n'était toutefois pas en mesure de préciser, hier, de quelle manière ce véhicule était lié à la collision.
L'intersection des rues Cumberland et Rideau est demeurée complètement fermée, vendredi, jusqu'en milieu d'après-midi. La circulation a été déviée sur les rues avoisinantes, provoquant bon nombre d'embouteillages.  
Il s'agit, depuis un peu plus de deux ans, de la deuxième collision mortelle impliquant un piéton et un camion à survenir sur la rue Rideau.
«Les camions, out! Ils ne devraient pas avoir le droit de circuler ici», a pesté un passant sur la rue Rideau venu s'enquérir de la situation. Selon ce résidant d'Ottawa qui a préféré garder l'anonymat, les quelque 2500 à 3000 véhicules lourds qui franchissent chaque jour l'intersection des rues Cumberland et Rideau n'ont pas leur place dans la Basse-Ville.
Des propos qui font écho à ceux d'Angela Rickman, la présidente de la Lowertown Community Association, qui a demandé vendredi au nouveau ministre fédéral des Transports, le député ottavien John Baird, d'intervenir pour bannir les véhicules lourds de la rue Rideau et de l'avenue King-Edward.
«Nous sommes outrés. Pourquoi les camions ont-ils plus de droits que les piétons et les gens qui vivent dans notre communauté», a questionné Mme Rickman dans un communiqué.