Le ministre de l'Éducation de l'Ontario, Stephen Lecce. 
Le ministre de l'Éducation de l'Ontario, Stephen Lecce. 

Une nouvelle école franco à Ottawa

Une nouvelle école élémentaire publique sera construite à Ottawa, dans la région de Kanata Sud. Elle pourra accueillir près d’une cinquantaine de places en services de garde.

Le premier ministre ontarien Doug Ford a annoncé un investissement de 500 millions $ pour la construction et la rénovation de 45 écoles à travers la province, jeudi. Le bureau du ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a publié la liste des ces établissements.

Parmi les 32 écoles qui seront construites en Ontario, deux d’entre elles seront francophones, soit une à Ottawa et une autre à Brampton, qui sera catholique et de niveau secondaire. 

Quant aux rénovations, deux écoles francophones intermédiaires et secondaires publiques seront agrandies: Gabriel-Dumont, à London, et Jeunes sans frontières, à Brampton. 

Toutes les autres écoles qui seront construites ou rénovées seront anglophones. 

À Ottawa, deux écoles élémentaires anglophones seront construites dans les régions de Kanata et de Nepean. 

En conférence de presse, Doug Ford a fait savoir que 12 milliards seront investis sur une période de dix ans pour construire, rénover et agrandir des écoles en Ontario. 

Le premier ministre ontarien Doug Ford

Le premier ministre, qui se trouvait à Brampton pour sa conférence de presse, a indiqué que deux de ces nouvelles écoles seront construites dans la région de Peel et que l’une d’entre elles sera nommée en l’honneur de la jeune pakistanaise Malala Yousafzai, qui lutte pour la scolarisation des filles à travers la planète. 

Le ministre Lecce a par ailleurs confirmé que des annonces concernant des « ressources additionnelles » et le plan de réouverture des écoles en province seront faites la semaine prochaine. 

Encore une «réannonce»? 

Le chef du Parti libéral de l’Ontario, Steven Del Duca, a noté que l’annonce en éducation du gouvernement Ford est une tentative de « reconditionner simultanément un engagement libéral antérieur et de procéder à une coupe au pire moment possible. »

En 2017, le gouvernement libéral s’était engagé à octroyer 16 milliards $ pour construire et rénover des écoles publiques sur dix ans, et 1,2 milliard $ de plus pour l’entretien de ces établissements sur deux ans, a-t-il indiqué dans un communiqué envoyé aux médias. 

« Aujourd’hui, Ford n’a annoncé que 12 milliards $ sur dix ans et 500 millions $ cette année pour des projets d’immobilisations. Ce genre de coupe est particulièrement effroyable en ce moment, étant donné que nos écoles publiques doivent d’urgence être en bon état pour faire face au défi découlant de la pandémie de COVID-19. »

Des directeurs sans expérience en enseignement?

Le ministre de l’Éducation a aussi dû expliquer sa décision de permettre dorénavant à des gens qui n’ont jamais été enseignants d’accéder à des postes de direction de l’éducation dans les conseils scolaires.  

« Il s’agit de conseils scolaires qui doivent gérer des milliards de dollars », a-t-il souligné, en rappelant que s’il n’est pas nécessaire d’avoir été médecin pour diriger un hôpital, il n’en est pas moins pour les conseils scolaires.

Une autre raison qui explique cette décision est que selon le ministre, seulement 4% des directeurs de l’éducation sont des personnes de couleur. M. Lecce souhaite ainsi plus de diversité au sein des postes de direction et veut miser sur les compétences et l’expérience des candidats. 

Selon le ministre, la demande provenait des conseils scolaires.