Une nouvelle école élémentaire publique dans Barrhaven Sud 

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Face à la demande croissante dans le secteur, une nouvelle école élémentaire publique francophone sera construite dans le quartier Barrhaven Sud, à Ottawa, après que le gouvernement ontarien ait octroyé une enveloppe de 10,8 millions $ au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO).

L'établissement de 475 places comprendra également un service de garde pouvant accueillir 49 enfants et bambins puisque le ministère a allongé un montant d'un peu plus de 1,6 million $ pour le projet. Le bâtiment sera érigé sur un terrain à l'angle des promenades Kilburnie et Robin Easey.

La nouvelle école, dont l'échéancier pour la construction et l'ouverture n'a pas encore été déterminé, sera située quelques kilomètres plus au sud de la nouvelle école secondaire publique Barrhaven Sud, dont l'édifice neuf sera prêt à accueillir les élèves dès la rentrée 2021 à l'angle des promenades Strandherd et Chapman Mills. Durant l'année scolaire actuelle, les élèves de la 7e à la 10e année de l'école sont temporairement hébergés sur le site de l'école élémentaire publique Michel-Dupuis, plus à l'est. 

Le terrain (au bas de l'écran) où sera érigée la future école. 

Achat d'un édifice

Grâce également à un financement de 1 455 000$ du gouvernement provincial, le CEPEO pourra se porter acquéreur de l'ancienne école Leslie Park, détenue par le Ottawa Carleton District School Board (OCDSB), occupée depuis 2019 par les élèves de l'école élémentaire publique Ottawa Ouest. 

«Cette transaction va permettre de pérenniser cette école élémentaire publique francophone d’une capacité de 256 places élèves de la maternelle à 6e année dans un secteur de la ville en forte expansion. De par son grand terrain et sa proximité avec la nature, les élèves pourront continuer de profiter de cet emplacement qui favorise leur apprentissage en pleine nature avec la collaboration de l’École de la nature et la forêt et en fonction d’une pédagogie inspirée de la philosophie Reggio Emilia qui place l’enfant au centre du processus d’apprentissage, qui l’incite à se laisser guider par sa curiosité naturelle et qui valorise la créativité et les arts», indique l'organisation.