Joyce Echaquan est décédée lundi à l'Hôpital de Joliette dans des circonstances troublantes. 
Joyce Echaquan est décédée lundi à l'Hôpital de Joliette dans des circonstances troublantes. 

Une manifestation pour Joyce Echaquan à Ottawa

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Environ 300 personnes prévoient manifester devant le parlement d’Ottawa jeudi soir afin de dénoncer le triste sort de Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette, cette semaine.

La femme, une Atikamekw de Manawan, est décédée pendant que des infirmières l’insultaient sur ses origines en multipliant des propos racistes.

La victime de 37 ans a pu diffuser les propos dégradants des infirmières sur Facebook Live avant de rendre son dernier souffle, lundi.

À LIRE AUSSI: Mort de Joyce Echaquan: une quête de réponses et de solutions

À LIRE AUSSI: Mort de Joyce Echaquan: la «pire fore de racisme», dénonce Justin Trudeau

La manifestation, prévue à 18h30, est organisée par «Families of Sisters in Spirit», un groupe de soutien pour les familles éprouvées par différents drames touchant les communautés autochtones.

Les organisateurs demandent aux participants de porter un masque et de respecter la distanciation physique pendant la manifestation.