Des manifestants se sont rassemblés à Ottawa samedi pour dénoncer les agissements des États-Unis au Moyen-Orient et remettre en question la présence armée du Canada au Moyen-Orient.

Une manifestation à Ottawa pour prévenir la guerre entre les États-Unis et l'Iran

Alors que le spectre d’une guerre avec l’Iran s’intensifie, des manifestants se sont rassemblés à Ottawa samedi pour dénoncer les agissements des États-Unis au Moyen-Orient et remettre en question la présence armée du Canada au Moyen-Orient.

La manifestation avait comme objectif de dénoncer les crimes de guerre et les activités déstabilisatrices des États-Unis qui, selon les organisateurs, contribuent à la montée d’une autre guerre au Moyen-Orient.

Rappelons que le général iranien Qassem Soleimani a été tué dans un raid américain le 3 janvier dernier. L’Iran avait alors promis de venger la mort du général Soleimani «au moment opportun». L’escalade de tension entre les États-Unis et l’Iran s’est ensuite poursuivie pendant plusieurs semaines.

«On est ici aujourd’hui parce qu’il y a des gens de partout à travers le monde qui sont dans la rue pour dénoncer les assassinats illégaux perpétrés par les États-Unis, ainsi que leur usage de la force qui ne fait que créer de la tension au Moyen-Orient», lance un des organisateurs de l’événement, Louis Lang.

Les manifestants ont aussi exigé le rapatriement des troupes de l’Armée canadienne au Moyen-Orient, plus particulièrement en Irak.

«Notre premier ministre continue de répéter que nos pensées accompagnent ceux et celles qui ont perdus la vie dans ce conflit, mais si c’est vrai, il n’aurait aucun problème à reconnaître que l’assassinat du général Soleimani est un acte criminel qui viole les lois internationales.», poursuit M. Louis Lang.

«Nous devons continuer à nous battre pour que les citoyens puissent avoir leur mot à dire concernant la guerre et la paix. C’est de cette façon que nous pourrons faire du Canada un facteur de paix dans le monde.»

Quelques dizaines de manifestants se sont donné rendez-vous au Monument droits de la personne, sur la rue Elgin, à Ottawa. Ils se sont ensuite dirigés vers le bureau du premier ministre Justin Trudeau, avant de terminer leur parcours devant l’ambassade américaine.

La manifestation était organisée par le comité Non à la guerre contre l’Iran d’Ottawa-Gatineau.