Flavie et Frédérique, les jeunes entrepreneures chez CHATvoureux.

Une grande journée pour des petits entrepreneurs

Plusieurs dizaines d’enfants se sont initiés aux rouages de l’entrepreneuriat au cours des dernières semaines et ont présenté au public samedi à Gatineau le fruit de leur labeur lors de la Grande journée des petits entrepreneurs. L'initiative, espère-t-on, les amènera vers une carrière en affaires couronnée de succès plus tard dans leur vie.

Ils étaient quelque 45 jeunes accompagnés de leurs parents à participer samedi à l'activité qui s’est déroulée aux Galeries de Hull. Au total, c’est 28 entreprises qui ont été créées par ces enfants. 

«Le but de la journée est d’initier les jeunes à l’entrepreneuriat et stimuler leur créativité», a résumé Lucie Lévesque, directrice du marketing du centre commercial et responsable du rassemblement de samedi.

La Grande journée des petits entrepreneurs qui a eu lieu à l’échelle du Québec en était à sa cinquième édition. La journée était destinée aux entrepreneurs âgés de cinq à douze ans. C’était la première fois que l’activité se déroulait aux Galeries de Hull.

«Au centre commercial, nous voulions leur donner l’ambiance d’être une entreprise dans un centre d’achat. Ils profitent de notre achalandage et de la visibilité que nous leur avons donnée», a précisé Mme Lévesque.

Une grande diversité de produits était offerte par les petits entrepreneurs de la région, en commençant par des bonbons jusqu'à du chasse-moustique naturel en passant par des bijoux.

Au kiosque CHATvoureux, Frédérique et Flavie Gagnon étaient accompagnées de leur mère, Sylvie Poulin, pour présenter et vendre quelques produits pour votre félin de compagnie, dont de l’herbe à chat qui aide le système digestif de l'animal, ainsi que des friandises au thon et des jouets.

«Le projet de la Grande journée des petits entrepreneurs offre aux enfants de beaux outils pour leur montrer tout le déroulement d’une entreprise, les achats des matières premières, le temps à prévoir, la planification, la publicité et déterminer les coûts de leurs produits. C’est un exercice sur une panoplie d’aspects», a raconté Mme Poulin, qui a déjà eu sa petite entreprise.

Pour Flavie, l’essentiel pour elle était de «vivre l’expérience et créer quelque chose de ses mains».

Les jeunes qui ont participé à la Grande journée des petits entrepreneurs ont été conviés après l'activité à une réception du Droit affaires junior où ils ont reçu un certificat d’entrepreneur et des cadeaux de présence.