Une gigantesque murale à Buckingham

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
La muraliste gatinoise Maria-Rosa Szychowska a terminé l’immense fresque qu’elle avait entamée sur le mur de la librairie Rose-Marie, dans le secteur Buckingham.

La réalisation de cette œuvre, parachevée dimanche 29 novembre, a nécessité plus quatre  mois de travail.

L’œuvre évoque la diversité marine et le monde de l’enfance. Une jeune fille soufflant sur un pissenlit projette les graines florales par-dessus un paysage océanique. 

Plus d’une trentaine de murales signées Maria-Rosa Szychowska ornent le paysage urbain à travers le monde, notamment en Amérique latine. Ses oeuvres peuvent être vues au Mexique, au Salvador, au Belize, au Guatemala, au Honduras et au Brazil, ainsi qu’en Espagne.

La Gatinoise est diplômée de l’Université du Quebec en Outaouais en design graphique. Ses murales s’inspirent souvent de la faune et de la flore, mais aussi de la culture populaire.

En 2019, l’artiste a réalisé la fresque Au fil de l’eau sur un mur de l’usine de production d’eau potable d’Aylmer. Elle a aussi signé une œuvre sur le mur de l’école Saint-Jean-de-Brébeuf, dans le secteur de Masson-Angers, et d'autres en Outaouais.

La nouvelle œuvre buckinghamoise est une initiative du collectif Traces Arts Visuels. Sa réalisation a été cofinancée par le programme de revitalisation des anciens centres-villes de la Ville de Gatineau, le Regroupement des Gens d’Affaires de la Basse-Lièvre, la librairie Rose-Marie et la firme Évolugen (Énergie Brookfield).

Son inauguration officielle aura lieu au printemps, ou après la période de confinement.

Renseignements: szychowska.com ; Facebook

Maria-Rosa Szychowska