Il est prévu que «le plus important épisode de chaleur des dernières années» persiste jusqu’à jeudi, avec un indice humidex qui atteindra «près de 40 à 43 mercredi et jeudi», souligne Environnement Canada.

Une fraîcheur qui ne dure pas

La fraîcheur relative des 18°C ressentie au petit matin, mardi, s’est rapidement éclipsée pour faire à nouveau place à une chaleur accablante qui n’est pas sur le point de s’en aller de la grande région de la capitale fédérale.

Les lève-tôt ont pu profiter d’un mercure sous la barre des 20°C, mardi matin, un seuil qui a cependant été franchi dès 7h avec une remontée constante. À 16h, Environnement Canada rapportait 33°C dans la capitale, avec une température ressentie à 36°C en raison du facteur humidex.

Il est prévu que «le plus important épisode de chaleur des dernières années» persiste jusqu’à jeudi, avec un indice humidex qui atteindra «près de 40 à 43 mercredi et jeudi», souligne Environnement Canada. Les zones rurales peuvent espérer voir le mercure baisser sous les 20°C la nuit, mais dans les secteurs urbains, les nuits demeureront chaudes, avec des températures minimales de 20 à 23°C.

Un front froid apportera du répit à compter de vendredi. Les prévisions font tout de même état de températures maximales variant entre 27 et 31°C entre vendredi et lundi, ce qui se situe au-dessus des moyennes pour ce temps-ci de l’année, qui tournent autour de 26°C.

Les autorités rappellent que «la chaleur affecte tout le monde» et soulignent que les consignes usuelles, comme l’hydratation et le répit dans des endroits climatisés, sont toujours de mise.