Les étudiants qui avaient été invités au Musée canadien de l'histoire ont vu le film La Route de l'esclave, un documentaire préparé par l'UNESCO, en plus de visiter l'exposition Vodou, en montre au musée jusqu'au 23 février.

Une foule d'activités à Gatineau et Ottawa

Le Mois de l'histoire des Noirs sera souligné par une grande variété d'activités et de spectacles, à Gatineau et Ottawa, durant le mois de février.
Créé pour souligner la contribution des personnes d'ascendance africaine, le Mois de l'histoire des Noirs est célébré dans plusieurs villes du Canada et des États-Unis.
Le premier groupe à annoncer sa programmation est le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO), qui a lancé hier la troisième édition du concours Qui sait gagne, à l'intention des étudiants des niveaux primaire, secondaire et de l'école des adultes Le Carrefour, d'Ottawa. Ce concours invite les étudiants à répondre à une question sur des personnages importants ayant marqué l'histoire des Noirs. Les lauréats des écoles participantes seront invités à une soirée de gala, au centre des arts Shenkman du secteur Orléans.
Place dans l'histoire
Le coordonnateur des célébrations du Mois de l'histoire des Noirs au CEPEO, Abdi Dileh, croit qu'il est important que les jeunes prennent conscience de la place qu'ont prise les Noirs dans l'histoire. D'ailleurs, les étudiants d'ascendance africaine sont très nombreux dans les écoles du CEPEO, tandis qu'ils représentent presque toute la clientèle à l'école des adultes Le Carrefour, selon M. Dileh, qui y enseigne.
Hier, les étudiants qui avaient été invités au Musée canadien de l'histoire ont vu le film La Route de l'esclave, un documentaire préparé par l'UNESCO, en plus de visiter l'exposition Vodou, en montre au musée jusqu'au 23 février.
Ailleurs à dans la région, Black History Ottawa a retenu le thème Notre histoire canadienne: Faire entendre nos voix!, afin de souligner la nécessité pour les Afro-Canadiens de briguer des postes élus aux échelles municipale, provinciale, ou fédérale. La programmation comprend le vernissage de l'exposition Merci pour les souvenirs à la Galerie Lorraine Fritzi Yale Gallery (6 février), un atelier sur les finances personnelles au Centre communautaire Côte-de-Sable (5 février), un déjeuner-causerie bilingue au sujet de Nelson Mandela au Centre évangélique francophone d'Ottawa (8 février), ou encore le spectacle Sur les traces du chant gospel noir, à l'auditorium des anciens de l'Université d'Ottawa (16 février).
À Gatineau, le thème choisi est Célébrons l'héritage de Mandela et la première activité sera organisée samedi. Il s'agit d'un souper littéraire sur le thème de la reconnaissance des aînés, incluant un récital de poèmes en créole et en français, à la Maison du citoyen. Au programme, on remarque aussi une conférence et un spectacle du Festival afro-caribéen, samedi, à l'auditorium du pavillon Lucien-Brault de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), et un forum sur Nelson Mandela, au même endroit, le vendredi 7 février. Plusieurs spectacles et conférences sont prévus en février et les activités se prolongeront en mars.
Ctheriault@ledroit.com