L'ambassadrice de France au Canada, Kareen Rispal, en compagnie de compatriotes.

Une Fête nationale française à saveur champêtre à Ottawa

«Allez les Bleus ! Go les Bleus ! Go !»

L’ambassadrice de France au Canada, Kareen Rispal, n’a évidemment pu s’empêcher d’inclure des mots d’encouragement pour l’équipe de foot de son pays dans le discours qu’elle a prononcé samedi après-midi pour souligner la fête nationale de la République française lors d’une réception à l’ambassade de France à Ottawa.

Bien qu’elle se soit abstenue de se risquer à un pronostic sur la finale de la Coupe du monde de soccer qui opposera la France à la Croatie, dimanche, Mme Rispal, a précisé qu’il y a une certitude, soit que ce sera un pays européen qui sera couronné champion.

«Et ça, pour l’Européenne que je suis, c’est déjà une victoire en soi», a-t-elle souligné.

Environ un millier de personnes, la très vaste majorité étant de nationalité française, a convergé vers l’ambassade de France sur la rue Sussex pour célébrer le 14 juillet. Il y avait aussi des ambassadeurs et des ambassadrices sur place, dont celle de la Croatie, Marica Maksymiuk, venue saluer Mme Rispal à la veille du match ultime.

Une fête à saveur champêtre à l'ambassade de France sur la promenade Sussex.

«L’objectif était de faire quelque chose de champêtre, décontracté et familial pour que toute la communauté française passe un bon moment à l’ambassade», a expliqué le porte-parole de l’ambassade de la France au Canada, Éric Navel, tout en précisant que les enfants étaient à nouveau invités à la fête cette année après plusieurs années d’absence.

Année intense

Les douze derniers mois auront été particulièrement intenses pour la France et le Canada, a indiqué Mme Rispal dans son discours, rappelant notamment l’entrée en vigueur de l’Accord économique et commercial global Canada-Union européenne, la présidence du G7 assurée par le Canada et les échanges de politesses entre le premier ministre Justin Trudeau et le président Emmanuel Macron qui se sont chacun rendu visite à quelques semaines d’intervalles.

«Ils ont réaffirmé haut et fort, toujours, cette volonté de travailler encore mieux ensemble, d’aller encore plus loin pour répondre aux enjeux de notre temps, qu’il s’agisse de luttes contre le changement climatique, de développement international ou d’intelligence artificielle. Ils ont également décidé qu’ils réuniraient sous leur égide, tous les deux ans, un conseil des ministres franco-canadiens», a précisé Mme Rispal concernant les rencontres bilatérales.

Le G7 se réunira en France en 2019. Mme Rispal a indiqué que le dialogue au sein du G7 n’a pas été facile ces derniers temps, mais que le Canada n’a jamais baissé les bras devant la difficulté.

«La France tentera de faire au moins aussi bien l’an prochain, et aura à coeur au cours de sa présidence de reprendre les priorités communes, soit l’environnement, l’égalité des genres, la lutte contre le terrorisme et une mondialisation juste et équitable», a-t-elle indiqué.

«Dans un monde où les tentations de replis sont toujours plus fortes, il est essentiel de continuer à porter ensemble nos valeurs communes en matière de droit de l’homme, de lutte contre les changements climatiques, d’égalité femmes-hommes ou de stabilité dans les zones menacées par le terrorisme», a-t-elle ajouté.