Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Une équipe de hockey mineur de Gatineau est finaliste pour la Coupe des bonnes actions, ce qui pourrait lui permettre de verser 100 000 $ en dons au Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau, endommagé par un incendie en décembre 2019.
Une équipe de hockey mineur de Gatineau est finaliste pour la Coupe des bonnes actions, ce qui pourrait lui permettre de verser 100 000 $ en dons au Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau, endommagé par un incendie en décembre 2019.

Une équipe de hockey mineur à la rescousse du centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Une équipe de hockey mineur de Gatineau est finaliste pour la Coupe des bonnes actions, ce qui pourrait lui permettre de verser 100 000 $ en dons au Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau, endommagé par un incendie en décembre 2019.

La Coupe Chervrolet 2021 des bonnes actions invite annuellement les jeunes Canadiens à transposer à la communauté les valeurs qu’ils ont apprises au hockey mineur.

Ce concours pancanadien qui en est à sa cinquième édition permet à une équipe de hockey mineur de verser 100 000 $ à l’organisme de bienfaisance de son choix.

Cette année, c’est l’Intrépide de l’Outaouais M13 Relève qui a l’honneur de représenter le Québec à la compétition. Les onze finalistes régionaux ont été annoncés samedi soir durant le premier entracte du match opposant le Canadien de Montréal au Maple Leafs de Toronto.

« On est extrêmement heureux », lance d’entrée de jeu l’entraîneur-chef de l’équipe, Karl Fredette, en entrevue au Droit. « J’avais avisé les joueurs pour qu’ils regardent le match parce que je savais qu’ils allaient l’annoncer à ce moment-là. Autant les jeunes que les parents étaient tous vraiment contents. »

« Cette coupe-là n’a jamais été remportée au Québec, ce serait l’fun de la ramener à Gatineau. »

Cette année, la formule a été réimaginée pour mieux s’adapter au contexte créé par la pandémie de COVID-19.

« Dans le passé, les équipes devaient aller faire de bonnes actions sur le terrain pour être éligibles. Cette année ce n’est pas possible de le faire, donc le programme a été modifié un peu. Le but était de leur envoyer nos bonnes idées afin d’appuyer notre communauté. C’est pour ça qu’ils nous demandaient de faire un vidéo qui explique la cause qu’on soutient. »

La cause choisie par l’équipe, composée de jeunes de 11 ans, est le Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau qui a été endommagé par un brasier il y a un peu plus d’un an.

« J’avais demandé à chaque joueur de nous présenter une cause ou un organisme dans la région qui leur tenait à cœur », explique M. Fredette. « Deux de nos joueurs avaient choisi le Centre de pédiatrie sociale comme cause qu’ils voulaient soutenir. On a donc mis un comité en place, incluant deux entraîneurs et deux parents, pour délibérer. Finalement, on s’est arrêté sur cette cause-là. »

« Je trouvais ça intéressant que des jeunes veulent aider d’autres jeunes qui sont dans le besoin. En plus, avec l’incendie dont ils ont été victimes en décembre 2019, ça fait en sorte que c’est un organisme gatinois qui a justement besoin d’aide », enchaîne l’entraîneur.

Ceux qui veulent encourager l’équipe peuvent se rendre sur le site web de la Coupe afin de voter pour la cause de leur choix. Les gens peuvent voter une fois par jour jusqu’au 24 février. Les gagnants seront dévoilés le 20 mars prochain.

Sur les traces des Warriors

Si l’Intrépide de l’Outaouais M13 Relève devait l’emporter, la Coupe serait de retour dans la grande région de la capitale fédérale pour la deuxième fois en trois ans.

Rappelons qu’en 2019, les Warriors de West Carleton avaient remporté la Coupe des bonnes actions et avaient ainsi reçu un lot de 100 000 $ qui a été versé aux sinistrés de la tornade qui a dévasté le quartier de Dunrobin, dans l’ouest d’Ottawa, en septembre 2018.

L’argent avait permis de faciliter la reconstruction de leur communauté à la suite du passage de la tornade. L’équipe avait auparavant amassé plus de 4000 $ en dons par le biais de différentes activités communautaires.