« Le message clé, c'est qu'il faut faire usage de la présence du gouvernement fédéral dans la région pour créer de l'emploi », a souligné Frédéric Boulanger, cofondateur et président de Macadamian, lors du Forum sur la diversification économique de l'Outaouais. Nycole Turmel s'est quant à elle dite satisfaite de l'effort de réflexion s'opérant dans la région à l'approche du budget fédéral.
« Le message clé, c'est qu'il faut faire usage de la présence du gouvernement fédéral dans la région pour créer de l'emploi », a souligné Frédéric Boulanger, cofondateur et président de Macadamian, lors du Forum sur la diversification économique de l'Outaouais. Nycole Turmel s'est quant à elle dite satisfaite de l'effort de réflexion s'opérant dans la région à l'approche du budget fédéral.

Une économie dépendante, mais solide

Philippe Orfali
Philippe Orfali
Le Droit
Indéniablement dépendante de la fonction publique fédérale, l'économie régionale de l'Outaouais et de la région de la capitale nationale n'en demeure pas moins solide, à l'aube de compressions majeures dans l'appareil de l'État fédéral.
Reste à savoir comment exploiter ses richesses, alors que se profile la plus importante vague de coupures au sein du gouvernement depuis le début des années 1990, ont souligné hier la centaine de personnes ayant participé à un forum sur la diversification économique de l'Outaouais.
Déjà, la situation est moins noire qu'elle ne l'a été lors de la dernière période de compressions budgétaires majeures, ont estimé les panellistes invités, à savoir les dirigeants des Chambres de commerce d'Ottawa et Gatineau, des cadres de la Banque royale et d'une entreprise de haute technologie et Pierre Samson, le président du Conseil économique régional de l'Outaouais (CÉRO), une espèce de laboratoire d'idée régional.
Tenu à l'Université du Québec en Outaouais, l'événement organisé par le CÉRO a permis aux intervenants des milieux économiques et politiques d'échanger sur la méthode à employer pour que l'Outaouais se tire le mieux possible de la situation qui l'attend.
La région a appris du précédent épisode de compression, disent-ils. « Le message clé, c'est qu'il faut faire usage de la présence du gouvernement fédéral dans la région pour créer de l'emploi, de l'emploi qui est complémentaire. Parce que le gouvernement va toujours être là », a souligné Frédéric Boulanger, cofondateur et président de Macadamian, une firme de design et de production de logiciels fondée à Ottawa mais aujourd'hui basée à Gatineau.
« Oui, il va y avoir des pertes d'emplois, affirme Karl Lavoie, le directeur général de la Chambre de commerce de Gatineau. Mais on va faire ce qu'il faut. On va se retrousser les manches et on va trouver des solutions. Ce n'est pas une situation insurmontable. »
Plus de détails dans l'édition du 23 février ou sur ledroitsurmonordi.ca