La CCN a présenté son Plan de la capitale du Canada, mardi soir.

Une capitale à l'image des Canadiens

D'ici 50 ans, la capitale nationale devrait connaître une grande transformation, selon ce qu'a déclaré mardi le premier dirigeant de la Commission de la capitale nationale (CCN), Mark Kristmanson, lors de la présentation du Plan de la capitale du Canada.
La capitale de demain sera « accueillante et riche de sens », « pittoresque et naturelle » et « dynamique et branchée ». L'identité et la vision de tous les Canadiens, d'un océan à l'autre du pays, devraient y être représentées.
Le Plan de la capitale du Canada, élaboré par la CCN, vise à mettre sur pied des projets d'aménagement dans la capitale, afin d'orienter l'évolution de la région pour les 50 prochaines années.
« Les Canadiens de partout au pays veulent que la capitale les représente, peu importe la province où ils vivent, a indiqué le chef de la planification à long terme pour la CCN, Stan Leinwand. C'est important que la capitale représente toutes nos régions, nos langues, nos provinces, nos cultures. »
Ce portrait des régions pourrait être dépeint à travers des symboles nationaux, comme des noms ou des drapeaux.
« Les gens à l'international, quand ils viennent visiter la capitale, il faut qu'ils comprennent ce qu'est vraiment le Canada », a-t-il poursuivi.
Le Plan prévoit également favoriser la durabilité écologique et mettre en valeur les espaces verts publics et les cours d'eau de la région, notamment en améliorant les sentiers du parc de la Gatineau et en protégeant les milieux naturels de la région.
« Les gens veulent profiter davantage des terrains publics, a expliqué la chef de la planification et des transports pour la CCN, Lucie Bureau. Ils sont publics, mais on n'a pas encore assez d'activités sur ces terrains-là, et c'est ce qu'on veut apporter à la nouvelle génération. »
« On parle du côté pittoresque et de la beauté de la capitale, mais avec nos connaissances d'aujourd'hui, on parle aussi d'écosystèmes, de ville durable, de développement et d'agriculture durable », a-t-elle mentionné.
La CCN espère également qu'un système de transport soit établi entre Ottawa et Gatineau, pour lier les deux rives et leurs deux systèmes de transport en commun.
« On ne veut pas que les gens considèrent la rivière comme un 'diviseur'. Au contraire, on veut qu'ils la voient comme une force qui unit les deux villes », a exprimé le planificateur principal des transports pour la CCN, Arto Keklikian.
Le Plan de la capitale du Canada prévoit la concrétisation de 17 projets d'aménagement avant le bicentenaire du Canada en 2067.
Marika Bellavance, collaboration spéciale