Tristan Longval a eu des nouvelles de sa bouteille lancée à la mer sept ans plus tard.
Tristan Longval a eu des nouvelles de sa bouteille lancée à la mer sept ans plus tard.

Une bouteille à la mer retrouvée sept ans plus tard

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Une bouteille jetée à la «mer» à Cap-de-la-Madeleine, il y a 7 ans, a été retrouvée, à Deschaillons-sur-Saint-Laurent au Centre-du-Québec. À l’intérieur de la bouteille, il y avait un court message écrit en 2013 par un garçon de 10 ans, Tristan Longval.

«Je l’avais carrément oublié! Ça fait quand même sept ans», lance le jeune homme âgé maintenant de 17 ans.

«J’étais vraiment surpris et content aussi», ajoute-t-il.

C’est grâce aux réseaux sociaux qu’Arnaud Dubois, qui a trouvé la bouteille, a pu joindre l’auteur du message qui, depuis l’écriture, avait changé d’adresse et de numéro de téléphone.

«Il m’a écrit sur Messenger. Il m’a demandé si c’était moi qui avais envoyé un message dans une bouteille. J’ai répondu oui ! Il m’a envoyé la photo de la bouteille verte et de mon papier. J’ai constaté que c’était bien le mien», raconte Tristan Longval.

Ce message se trouvait à l’intérieur de la bouteille.

Revenons en arrière, à l’été 2013 précisément. Sylvie Girardeau était responsable de quatre jeunes garçons, et elle cherchait à les occuper. Elle a eu l’idée d’une activité ludique, une activité pour faire rêver ses deux fils et les deux autres jeunes qu’elle gardait, dont Tristan Longval. Elle l’avoue elle-même, elle a toujours été fascinée par les bouteilles jetées à la mer.

«Ça fait rêver, ça donne de l’espoir. En même temps, c’était une belle activité. Ils ont écrit chacun un message. Je me souviens même qu’il y en a un qui avait écrit: ‘‘Je vous aime’’. J’avais acheté des bouteilles de couleurs. Nous avons placé le message dans les bouteilles. Cette activité fut très agréable et a suscité beaucoup de belles discussions. Il faisait beau cette journée-là», se rappelle Sylvie Girardeau.

Ensemble, ils se sont dirigés vers le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap pour mettre leur plan à exécution. Ils sont descendus sur les roches et chacun leur tour, les garçons ont lancé la bouteille à l’eau. Ils les ont regardé partir avec l’espoir que le message atteindrait peut-être quelqu’un un jour.

La bouteille de Tristan n’est toutefois pas la première à avoir été trouvée. Il n’aura fallu que peu de temps, quelques heures, avant que la bouteille du fils de Sylvie Girardeau soit récupérée.

«Quelqu’un de Champlain avait trouvé la bouteille. Elle était vraiment contente et excitée. Elle avait décidé de la relancer pour qu’elle continue son chemin. Après ce moment-là, c’est comme un peu tombé dans l’oubli... jusqu’à tout récemment», lance-t-elle.

La bouteille lancée par Tristan Longval a été retrouvée sept ans plus tard.

Il y a une dizaine de jours, Tristan Longval a reçu les photos. Une surprise qui fait sourire et qui fait du bien en ce temps de pandémie. Le jeune homme a aussitôt averti son entourage de cette découverte. Une trouvaille qui rappelle de bons souvenirs à tout le monde.

«Ça ne fait pas 20 ans, mais dans un temps comme aujourd’hui où c’est un peu plate et qu’on est confiné, ça donne de l’espoir je trouve. On était tous surpris et contents, ç’a fait ma journée. On espère tout le temps, mais c’est tellement rare… Il en reste encore trois, on ne sait jamais. Elles seront peut-être découvertes un jour», explique Sylvie Girardeau.

«On était tous très proches, les petits gars étaient souvent ensemble. Ça rappelle des beaux souvenirs», ajoute-t-elle.

La bouteille, quant à elle, a repris son chemin. Tristan Longval a demandé à la personne qui l’a contacté de la remettre à l’eau jusqu’à la prochaine découverte.

«Elle a été remise à l’eau et j’ai la photo en souvenir. Elle avait fait un bon bout, mais nous on pensait qu’elle irait plus loin. En sept ans, elle est restée au Québec. Nous, quand on était petit, on était certain qu’elle s’en irait au Japon», note le jeune homme de 17 ans.

D’ailleurs, Tristan Longval propose aux gens de le faire. Il assure que l’expérience a été enrichissante.

«Ça rappelle vraiment de bons souvenirs. Ç’a m’a un peu rapproché de mon ami également avec qui j’avais fait ça. C’est vraiment le fun», a-t-il conclu.