Les passagers d'un train de Via Rail ont du être secourus par les résidents du village de Spy Hill, en Saskatchewan.

Un village de Saskatchewan vient en aide aux passagers coincés dans un train

Le petit village de Spy Hill en Saskatchewan s’est mobilisé pour porter secours à 98 passagers de Via Rail coincés dans un train tombé en panne, le matin de Noël, en raison du froid extrême.

Une porte-parole de Via Rail, Mariam Diaby, a expliqué par courriel que le train qui voyageait entre Vancouver et Toronto a dû s’arrêter à Spy Hill et que les passagers ont été hébergés au centre communautaire du village.

Les passagers ont donc pu se réchauffer et ont reçu de la nourriture et des breuvages.

Spy Hill, une communauté de 300 habitants, ne dispose pas de gare. Les passagers ont dû descendre en bordure des rails avant d’être pris en charge par des premiers répondants et des bénévoles.

Les passagers ont marché une centaine de mètres entre les rails et le centre communautaire, alors que la température ressentie affichait -43 degrés Celsius.

Une fête familiale prévue au centre communautaire de Spy Hill s’est déplacée au club de curling pour permettre d’accueillir les passagers. Un duo de musicien qui jouait dans le train a mis de l’ambiance dans le centre communautaire en entonnant des classiques de Noël.

Le directeur adjoint du service d’incendie de Spy Hill, Calvin Petracek, a raconté que des bénévoles et le cuisinier du train ont collaboré pour préparer des crêpes aux réfugiés temporaires.

D’autres citoyens ont apporté des jouets pour divertir les enfants.

«La population de Spy Hill a connu une croissance de 25 pour cent à Noël grâce à cet événement», a blagué M. Petracek.

Selon Mariam Diaby, les 98 passagers devaient être conduits vers Winnipeg en autobus plus tard dans la journée du 25 décembre.

Ryan Siemens, un passager monté à bord à Saskatoon avec son épouse et leurs trois enfants, a raconté que le train avait commencé à perdre de la puissance vers 4 h 00 au petit matin du 25 décembre. Les lumières d’urgence se sont alors allumées, les toilettes ont cessé de fonctionner et les voitures ont commencé à se refroidir.