Ben (9 ans) et Gaby (5 ans) ont profité de la plage de Mooney’s Bay pour combattre la canicule.

Un vieux record tombe dans la région

La région d’Ottawa a battu un record de chaleur vieux de 63 ans, mercredi.

Selon les données compilées depuis 1939 par Environnement Canada, la température la plus élevée enregistrée dans la capitale un 4 juillet date de 1955, alors que le mercure avait grimpé jusqu’à 34,4°C. Ce record a été éclipsé, alors qu’Environnement Canada a enregistré une température maximale de 35°C pour la journée de mercredi. À 15h, le mercure s’est arrêté de monter à 35°C, avec un humidex à 39. La température a par la suite emprunté une courbe vers le bas.

La canicule continuera de sévir jeudi, alors que les prévisions font état d’un maximum de 34°C, avec un indice humidex à 44. Pour jeudi, le record à battre dans la capitale est fixé à 34,2°C et date de 2010.

Un front froid apportera un certain répit vendredi, alors que le mercure ne devrait pas dépasser 22°C. Une hausse de la température est toutefois prévue pour les jours suivants, alors que le thermomètre devrait osciller entre 28 et 31°C entre samedi et mardi.

La Direction de santé publique de l’Outaouais ne déplorait aucun décès lié à la chaleur dans la région, mercredi matin.

Sur la rive ontarienne, Santé publique Ottawa indique ne pas avoir accès aux données en temps réel, de sorte qu’il est impossible de savoir si des décès découlant de la canicule sont survenus dans la capitale ces derniers jours. 

Santé publique Ottawa affirme tout de même collaborer avec ses partenaires «pour assurer un niveau de surveillance». 

Les paramédics d’Ottawa ont pour leur part rapporté avoir reçu environ 130 appels attribués à la chaleur, dont une centaine le jour de la fête du Canada.

« Ne laissez jamais des personnes ou des animaux à l’intérieur d’un véhicule stationné, rappelle Environnement Canada. La chaleur extrême affecte tout le monde. Les risques sont plus grands pour les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques et celles qui travaillent ou font de l’exercice à l’extérieur. Surveillez les effets des maladies causées par la chaleur: enflure, éruptions cutanées, crampes, évanouissements, épuisement dû à la chaleur, coup de chaleur et l’aggravation de certains problèmes de santé. »

PLAGES FERMÉES

Santé publique Ottawa interdit la baignade à la plage Westboro et à celle de l’île Petrie, côté rivière, en raison de taux de bactéries E. coli trop élevé. 

Les prélèvements font état d’un taux de 812 E. Coli par 100 ml d’eau à la plage Westboro, et de 208 du côté de l’île Petrie. 

Un avis d’interdiction de baignade est lancé si le taux s’élève à plus de 200 par 100 ml. 

La baignade est permise aux plages Britannia, Mooney’s Bay et à l’île Pétrie du côté de la baie de l’est.

Avec Sylvie Branch et Julien Coderre, Le Droit