Un tapis blanc très glissant

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
La conjugaison de la grève chez OC Transpo et de la tempête ayant laissé derrière elle un tapis blanc de 20 centimètres annonce une heure de pointe longue et pénible sur les routes de la région ce matin.
La circulation était déjà difficile, hier avant-midi, sur les différents axes routiers.
L'intensité des chutes de neige a fait en sorte que les équipes de déneigement ne suffisaient pas à dégager les artères assez rapidement pour assurer la fluidité de la circulation.
À 19 h, hier, Environnement Canada confirmait ses prévisions de la veille.
« La région a reçu 20 centimètres de neige et il ne semble pas que d'autres précipitations s'ajouteront à court terme », a indiqué son porte-parole, André Cantin. Un autre système météorologique pourrait provoquer d'autres averses de neige, mardi ou mercredi prochain, a précisé M. Cantin.
Les ministères des Transports du Québec et de l'Ontario rapportaient une visibilité réduite à plusieurs endroits en Outaouais et dans l'Est ontarien, voire même une visibilité nulle sur certaines routes par moments. La route 148, dans le Pontiac, était entre autres dans un état jugé critique, en milieu d'après-midi.
Les corps policiers ont dénombré des dizaines de collisions aux quatre coins de la région. Heureusement, au moment de mettre sous presse, aucun accident n'avait causé de graves blessures.
Vols annulés
À l'Aéroport d'Ottawa, hier après-midi, une vingtaine de départs avaient été annulés, la plupart en direction du Québec, de Toronto, des provinces maritime et de la côte est américaine. Autant d'arrivées ont été annulées en provenance des mêmes régions.
Via Rail ne rapportait de son côté aucune annulation, mais a évoqué la possibilité de retards de 30 à 60 minutes dans le corridor Québec-Windsor.
L'ajout de wagons était aussi prévu afin de répondre à la hausse de la demande pendant la tempête.
À Ottawa, l'interdiction de stationner dans les rues la nuit, entre 1h et 7h, est en vigueur jusqu'à nouvel ordre.
Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario avait pour sa part annulé, hier matin, le transport scolaire dans les régions de Prescott-Russell et Stormont-Dundas et Glengarry.
Avec Louis-Denis Ebacher