Le directeur technique d'Altitude Gym, Adrian Das, a escaladé les murs de l'hôtel de ville d'Ottawa hier matin pour démontrer aux médias un bref aperçu de ce qui attend les participants.
Le directeur technique d'Altitude Gym, Adrian Das, a escaladé les murs de l'hôtel de ville d'Ottawa hier matin pour démontrer aux médias un bref aperçu de ce qui attend les participants.

Un rallye digne d'Amazing Race

Jonathan Blouin
Jonathan Blouin
Le Droit
Plus de 1200 personnes sont attendues devant l'hôtel de ville d'Ottawa, ce matin, pour participer à une compétition calquée sur la populaire série américaine The Amazing Race.
En équipe de deux, les concurrents de la « Scion City Chase » auront six heures pour compléter 10 des 25 défis cachés à travers la ville, avant de rallier la ligne d'arrivée.
« Les participants recevront une feuille avec des énigmes en début de journée. Elle les mènera à travers toutes sortes de défis. Certains sont plus physiques, d'autres plus intellectuels ou plus drôles. La première équipe à en compléter 10 et à franchir la ligne d'arrivée l'emportera », a résumé le porte-parole de l'événement, Jef Moore, 24 heures avant le départ.
La « Scion City Chase » en sera à sa 10e édition dans les rues de la capitale fédérale. Les 25 stations seront toutes assemblées dans un rayon d'environ 20 kilomètres de l'hôtel de ville. Tout au long de la course, les participants ne pourront se déplacer qu'à pied ou en utilisant le transport en commun.
« Il y a une seule exception : un véhicule se promènera et les participants pourront embarquer pour se déplacer plus rapidement. Mais comme il y a toujours une attrape, les participants devront répondre à des questions, tout au long du trajet, à la manière de Taxi payant. S'ils se trompent, ils devront sortir et se débrouiller », poursuit M. Moore.
À travers les années, la course a testé les habiletés, les nerfs et l'audace de milliers de participants dans la région. « On a déjà eu du rafting, des glissades d'eau géantes et la tire d'un autobus, parmi nos épreuves. Sans oublier notre station sur le nu artistique, où un participant devait se déshabiller pendant que son partenaire le dessinait », ajoute-t-il.
Version écourtée
Pour les plus motivés, une édition « rush » aura aussi lieu ce matin, après le départ de l'aventure en duo. Dans cette course express individuelle, les participants devront compléter le plus de défis possible en deux heures.
Hier matin, question de mousser l'événement, les organisateurs avaient convié les médias et les participants potentiels sur l'avenue Laurier. Le directeur technique d'Altitude Gym, Adrian Das, a descendu en rappel l'un des murs de l'hôtel de ville d'Ottawa, donnant un bref aperçu de ce qui attend les participants.
« Nous aurons une structure d'escalade mobile de 26 pieds et deux 'slacklines', une sorte d'hybride entre la corde raide et le trampoline, mais je ne peux pas vous dire où nous serons situés, c'est encore un secret ! », a quant à elle fait remarquer Isabelle Quintin, chargée de projets pour le centre d'escalade, qui a pignon sur rue sur le boulevard St-Raymond, dans le secteur Hull.
« Au départ, on voulait amener les participants chez nous, mais avec les circuits d'autobus, ça aurait peut-être pris 45 minutes pour qu'ils se déplacent. Dans une course, ce n'est pas la meilleure des choses », a-t-elle dit en riant.
L'aventure d'une journée s'arrêtera également à Toronto et Vancouver, d'ici la fin de l'été.
Pour de plus amples renseignements, visitez le www.scioncitychase.ca