Plusieurs médias soutiennent que Stanislav Yezhov (photo) accompagnait le premier ministre ukrainien, Volodymyr Groïsman, lors de sa visite officielle à Ottawa le 31 octobre dernier.

Un présumé espion russe dans le bureau de Justin Trudeau

La ministre canadienne des Affaires étrangères devait profiter vendredi de rencontres bilatérales en Ukraine pour obtenir plus d’informations sur un homme soupçonné d’être un espion russe, qui aurait été présent dans le bureau du premier ministre Justin Trudeau l’automne dernier.

Les autorités canadiennes ont refusé de dire si Ottawa prenait au sérieux les reportages qui font état de l’arrestation de cet homme en Ukraine. La ministre Chrystia Freeland évoquera certainement cette affaire pendant ces rencontres en Ukraine, mais elle ne devrait pas insister lourdement là-dessus, indique-t-on à Ottawa.

Plusieurs médias soutiennent que Stanislav Yezhov accompagnait le premier ministre ukrainien, Volodymyr Groïsman, lors de sa visite officielle à Ottawa le 31 octobre dernier. En sa qualité d’interprète, M. Yezhov assistait aux rencontres avec le premier ministre Trudeau. ll a aussi accompagné le premier ministre Groïsman pour des voyages officiels aux États-Unis et au Royaume-Uni.

M. Yezhov a été arrêté cette semaine et accusé d’être un espion russe qui transmettait depuis longtemps des renseignements à Moscou, selon les services de sécurité ukrainiens et les comptes des médias sociaux du premier ministre.

M. Groïsman accuse lui-même M. Yezhov d’être à la solde d’un « État hostile ».

Mme Freeland se trouve en Ukraine pour discuter notamment de la crise qui oppose Kiev aux militaires russes dans l’est du pays depuis l’annexion de la Crimée russophone par Moscou en 2014.