Ce n’est pas demain la veille que les usagers de la route pourront circuler sur une nouvelle portion à quatre voies de l’autoroute 50.

Un premier contrat accordé pour l'élargissement de la 50

C’est le consortium gatinois formé des entreprises Stantec et CIMA+ qui a décroché le contrat de préparation des plans et devis pour l’élargissement à quatre voies de l’autoroute 50 à l’est de Gatineau, un mandat d’une valeur de 2,4 millions $.

Les données publiées par le système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec montrent qu’il aura fallu huit mois d’attente entre l’ouverture des cinq soumissions reçues et la conclusion du contrat, le mois dernier.

Parmi les soumissions présentées, trois venaient de Gatineau, les deux autres provenant de Montréal et de Laval. Le consortium local Stantec/CIMA+ a finalement obtenu le contrat d’une valeur de 2 410 758 $ pour l’« avant-projet préliminaire », l’« avant-projet définitif », la « préparation des plans et devis et [le] service d’accompagnement durant la construction de la chaussée nord de l’autoroute 50 ».

Ce mandat concerne l’élargissement de l’autoroute entre le chemin Findlay et le chemin Doherty, sur une longueur d’environ huit kilomètres. Les deux voies additionnelles seront construites au nord des voies actuelles.

« Terrassement, chaussée avec terre-plein, pont d’étagement et tunnel, soutènement, drainage (ouvert ou fermé), mur antibruit, glissières de sécurité, marquage et signalisation, éclairage (si requis) et aménagement paysager » font partie des éléments du projet devant être planifiés, selon les documents de l’appel d’offres.

Patience
Ce n’est toutefois pas demain la veille que les usagers de la route pourront circuler sur une nouvelle portion à quatre voies de l’autoroute 50. Le contrat de conception qui vient d’être accordé s’échelonnera sur environ deux ans. Ce n’est qu’après cette étape que les travaux de construction pourront être réalisés. Leur durée n’est pas encore déterminée.

Un autre contrat doit aussi être conclu prochainement pour l’étude géotechnique, la caractérisation des sols et l’accompagnement pendant les travaux d’élargissement prévus à l’est de Gatineau. Huit soumissions ont été reçues par le ministère des Transports dans le cadre de l’appel d’offres lancé l’hiver dernier, pour lequel aucun contrat n’a encore été conclu.

En parallèle, le gouvernement avait annoncé en juin dernier l’élargissement de l’autoroute 50 entre Mirabel et Lachute, dans les Laurentides. C’est en février 2017 que le premier ministre Philippe Couillard avait annoncé que ce lien serait éventuellement élargi sur toute sa longueur, tronçon par tronçon.