Un plan d'affaires sera déposé avant la fin février

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Une étape de plus est en voie d'être franchie dans le projet de mise sur pied d'un train à vapeur Gatineau-Montebello.
Le Centre local de développement (CLD) de Papineau a annoncé ce matin qu'un plan d'affaires sera déposé d'ici la fin février en vue de mettre sur pied un train à vapeur qui relierait le secteur de Masson-Angers à la municipalité de Montebello. 
 
Le plan d'affaires, qui coûtera 17 000$ à réaliser, sera financé par le CLD de Papineau, Montebello et le ministère des Finances et de l'Économie du Québec. Le document fera notamment état du type de parcours à prioriser. Le projet pourrait coûter de 3 à 4 millions de dollars, selon les premières estimations. 
 
Cette annonce survient un peu plus de un an après la publication de l'étude de faisabilité par la firme DAA Strategies qui a démontré la rentabilité du projet. 
 
Selon Aurèle Desjardins, directeur général du CLD de Papineau, un tronçon longeant la 148 serait avantageux sur plusieurs points puisque les partenaires n'auraient pas à se soucier de l'entretien de la voie ferrée et que celle-ci serait accessible 12 mois par année en raison du fait qu'elle appartient à la compagnie les Chemins de fers Québec-Gatineau. Cela permettrait d'attirer des milliers de touristes par année dans la Petite-Nation.
 
Le parcours du train à vapeur Gatineau-Hull-Chelsea est non opérationnel depuis juin 2011, alors que des glissements de terrain avaient endommagé les rails.