Un pêcheur attrape un imposant esturgeon au Vieux-Port de Québec [VIDÉOS]

Après un dur combat, un homme qui pêchait au Vieux-Port de Québec a réussi à sortir du fleuve Saint-Laurent un imposant esturgeon, lundi soir.

Vers 20h30, Rémi Clairet, 26 ans, a mis son avant-dernier appât au bout de sa canne à pêche. En une heure, il avait déjà pêché quatre barbottes et n’espérait plus attraper grand-chose. 

Il discutait avec un passant depuis un moment quand il a eu l’impression que son hameçon s’était coincé dans le fond de l’eau. Mais sa canne a commencé à bouger, puis le moulinet s’est presque déroulé au complet. 

Ne disposant que d’un équipement conçu pour les petits poissons, M. Clairet a mis une demi-heure avant de réussir à remonter le poisson à la surface. «J’ai crié en disant «c’est bien un esturgeon!»» , raconte-t-il.

Le pêcheur a dû descendre dans le fleuve par une échelle pour aller chercher l’esturgeon d’environ 1,2 m et 45 kg (environ 100 lb), selon l’estimation du pêcheur. 

«Trop pesant»

«Au moment où j’ai posé la main dessus, il s’est débattu, le fil a cassé et j’ai réussi à le garder dans la main par la branchie, raconte Rémi Clairet. Et là, j’ai pris quasiment un quart d’heure à remonter l’échelle parce qu’il était beaucoup trop pesant. D’une main, je n’y arrivais pas». 

Des passants lui ont donné un coup de main pour remonter l’échelle. Et, de peine et de misère, Rémi Clairet est parvenu à revenir sur le quai avec le gros poisson, lâchant un grand «wow» satisfaction. 

Après avoir immortalisé sa prise sur photo, M. Clairet a remis le poisson à l’eau. 

M. Clairet, un habitué de la pêche dans le Vieux-Québec, taquine souvent le poisson au bassin Louise, au quai Louis-Jolliet ou au port de Québec. Il pêche habituellement de la barbotte et du doré. Mais lundi soir, c’était un grand moment pour ce géologue amoureux de la pêche. 

«J’ai tremblé pendant deux heures après, dit M. Clairet. Je suis un pêcheur régulier, mais je n’ai jamais pris un gros poisson comme ça».