La photo de gauche montre la section «magasin général» du Musée des communications et d’histoire de Sutton, un thème qui sera exploité à l’arrêt prévu à l’épicerie fine La Rumeur affamée. À droite, on reconnaît l’artiste Éric Lamontagne devant son oeuvre publique qui fera aussi partie du circuit.
La photo de gauche montre la section «magasin général» du Musée des communications et d’histoire de Sutton, un thème qui sera exploité à l’arrêt prévu à l’épicerie fine La Rumeur affamée. À droite, on reconnaît l’artiste Éric Lamontagne devant son oeuvre publique qui fera aussi partie du circuit.

Un parcours villageois sous le signe de l’art et de l’histoire à Sutton

La vie est sur pause, mais ça n’empêche pas la municipalité de Sutton de continuer à plancher sur son projet de parcours villageois sous le signe de l’art et de l’histoire, d’hier à aujourd’hui.

En suivant une ligne colorée tracée au sol, les visiteurs seront invités à arpenter à pied le coeur du village à travers 18 étapes dans des endroits publics, à l’intérieur comme à l’extérieur. À terme, la balade totalisera 4,5 kilomètres.

Bien des questions demeurent en suspens, mais la première des trois phases du circuit pourrait voir le jour d’ici la fin de l’été, espère Claudine Filion-Dufresne, agente de développement culturel à la Ville de Sutton. «À l’origine, on comptait le lancer en juin, mais on doit s’adapter, car on dépend de nos partenaires. Il y a des points d’interrogation, par exemple, pour l’ouverture des galeries d’art.»

«Un parcours évolutif»

Inspiré de ce qui se fait ailleurs dans le monde, ce parcours balisé combinera le patrimoine et les oeuvres d’art, en faisant notamment appel aux galeries Arts Sutton, Arts Plus et Farfelu et au parc culturel D’arts et de rêves. Le Musée des communications et d’histoire de Sutton, qui possède plus de 1000 artéfacts, sera également mis à contribution.

«C’est un parcours évolutif, décrit Mme Filion-Dufresne. Plusieurs endroits pourraient être accessibles cet été, notamment des commerces comme La Rumeur affamée, La Galette et la joaillière Ariane Marois, en vitrine ou à l’intérieur de leur boutique.»

À eux, s’ajouteraient des installations municipales. Au parc Goyette-Hill, on pourrait voir des souvenirs de ski et de sports d’hiver; à la bibliothèque, on exploiterait le thème de l’écriture. En fait, une multitude de thématiques sont dans la mire des organisateurs : la photographie, l’agriculture, le passé industriel et même les débuts du cinéma à Sutton seront notamment abordés. Pour ce dernier thème, l’arrêt devrait avoir lieu à la Salle Gérard et Alec Pelletier.

La nature y trouvera aussi sa place, grâce à une incursion dans un sentier et en bordure de la rivière Sutton.

«Le but, c’est d’amener la culture vers les gens, de sortir les artéfacts du musée», poursuit la dame, en indiquant qu’au fil du temps, plus d’oeuvres d’art apparaîtront dans le parcours.

La Ville est d’ailleurs en pourparlers avec Hydro-Québec pour que l’an prochain, les boîtes électriques qui jalonnent le circuit soient recouvertes d’oeuvres.

En 2021, lorsque les gens pourront recommencer à manipuler des objets, espère Mme Filion-Dufresne, des boîtes sonores feront également leur apparition dans certaines étapes du circuit. À l’aide d’anciens postes de radio, de vieux téléphones et téléviseurs modifiés, il sera ainsi possible d’écouter des extraits d’entrevues réalisés avec des aînés de Sutton et d’en apprendre davantage sur certains événements liés à la municipalité. Il y sera entre autres question de parties de hockey et de l’arrivée de l’électricité, dit-on.

Un nom à trouver

Le tracé à suivre sera bien visible sur le trottoir et le pavé — la couleur choisie pourrait être le bleu ou le vert, à l’effigie de la Ville —, mais on compte également proposer une carte interactive via l’application mobile Ondago ou Guidigo. Cet outil complémentaire offrira aux gens encore plus d’informations. «C’est un bel espace de créativité pour un tel parcours», fait remarquer l’agente culturelle.

Quant à l’appellation officielle du parcours, rien n’est encore décidé. À ce jour, «Parcours Décou-Vert», «Parcours La Muse Bleue», «La Traversée culturelle» et «Héritage tracé» ont été suggérés. Le Service de la culture de la municipalité demeure toutefois ouvert aux propositions. Vous avez une idée? Écrivez à l’adresse artpublic@sutton.ca