Un parc régional à Sault-des-Chats

Charles Thériault
Charles Thériault
Le Droit
Le parc régional du Sault-des-Chats commencera à prendre forme en 2013.
Ce parc, situé à la fois dans la municipalité de Pontiac et dans celle de Bristol, sera aménagé près des rapides des Chats, un peu en amont du village de Quyon, le long de la rivière des Outaouais. Le projet, élaboré par la Municipalité régionale de comté (MRC) et le Centre local de développement (CLD) des Collines, se fait aussi en collaboration avec la MRC du Pontiac puisque le parc chevauchera les deux territoires.
Le parc sera aménagé sur un site d'une grande valeur historique. La rivière des Outaouais a été, durant des centaines d'années, un lieu de passage entre les Grand lacs et la vallée du Saint-Laurent et les Amérindiens, puis les explorateurs français comme Samuel de Champlain et les voyageurs, ont passé par le Sault-des-Chats où ils devaient faire un portage.
Le premier poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson dans la région, y a été installé par Thomas Mondion en 1786 et on y a construit un canal (le canal de la Baie Georgienne) pour faciliter le transport du bois, en 1854. Le plan concept du parc prévoit l'aménagement de trois zones. Le coeur du parc comprendra un centre d'interprétation historique, un terrain de camping de 300 places, une petite marina, de sentiers pédestres, un lien avec le Cycloparc PPJ, des sentiers équestres et une réplique d'un ancien petit réseau de chemin de fer hippomobile. La zone nature mettra en valeur les attraits naturels des rives de l'Outaouais et la protection des espèces animales vulnérables ou menacées (on y trouve, notamment, trois espèces de tortues) et comprendra aussi des sentiers d'interprétation et des sites de camping sauvage. Enfin, la zone fluviale sera axée la navigation en bateau, en canot et en kayak.
Le plan prévoit aussi la construction éventuelle d'écluses afin de désenclaver cette portion de la rivière des Outaouais et permettre la navigation de plaisance dans l'ancien canal.