Mark Power

Un nouveau cabinet d'avocats francophone

Des cendres du cabinet d'avocats Heenan Blaikie émerge un nouveau joueur dans le paysage juridique franco-ontarien. Une nouvelle pratique avec un intérêt marqué pour les causes linguistiques et spécialisée en litige doit naître au cours des prochains jours, a appris LeDroit.
Juristes Power, avec à sa tête l'avocat Mark Power, regroupera une douzaine d'anciens employés de Heenan Blaikie en poste à Ottawa et Vancouver. La firme projette d'offrir ses services à des prix inférieurs à ceux de grands cabinets nationaux. MePower a défendu depuis 2003 plus d'une cinquantaine de dossiers touchant les droits des minorités linguistiques. Il souhaite continuer à faire de ce type de dossier l'une des priorités du cabinet.
L'avocat franco-ontarien représente actuellement les conseils scolaires de la Colombie-Britannique et de Hamilton, qui se battent tous deux contre les gouvernements provinciaux afin d'obtenir davantage de financement pour l'éducation en français.
«C'est un bureau où la langue de travail sera le français. Toute la correspondance, les contrats à l'interne,etc., seront en français. Nos services seront offerts dans les deux langues. L'idée, c'est d'étendre l'espace francophone en offrant un lieu de travail de plus pour les francophones», explique Mark Power en entrevue.
Équipe de passionnés
Les juristes David Taylor, Jean-Pierre Hachey, Jennifer Klinck, Élie Ducharme et Michael Sabet comptent parmi les premiers avocats du nouveau cabinet. Par ailleurs, Juristes Power est actuellement en pourparlers avec l'ancien juge de la Cour suprême Michel Bastarache afin que celui-ci se joigne à la pratique en tant qu'avocat-conseil et mentor.
«Toutes ces personnes ont en commun un amour pour le droit, un réel désir de servir leurs clients. Ils ont tous en commun le fait qu'ils aiment beaucoup plus le droit que l'argent», expose MePower, qui souhaite que le nouveau cabinet devienne la référence en matière de litiges, notamment linguistiques.
Heenan Blaikie a annoncé sa dissolution, mercredi. Jusqu'à tout récemment, le prestigieux cabinet d'avocats comptait quelque 500 avocats dans neuf bureaux au Canada et un à Paris.
La nouvelle pratique aura pignon sur rue en plein centre-ville d'Ottawa, ainsi qu'à Vancouver.