Sur certains terrains de la région, la saison de golf exceptionnellement pu s'étirer jusqu'à ce que la première tempête de neige ne frappe il y a quelques jours. Décembre restera dans les annales météo pour la capitale fédérale.

Un mois de décembre historique dans la région

Comme à bon nombre d'autres endroits dans l'Est du pays, le mois de décembre 2015 restera marqué dans les annales comme étant le plus chaud de l'histoire dans la région.
C'est ce qui ressort des données préliminaires révélées vendredi par Environnement Canada, qui qualifie «d'hors-norme» le dernier mois.
Avec en moyenne 1,4°C au mercure le jour, Gatineau a conclu décembre avec des températures de presque huit degrés Celsius supérieures aux normales enregistrées (-6,2°C) depuis 35 ans. Fait à noter, les températures ont dépassé le point de congélation durant 24 des 31 jours du mois. La journée la plus marquante restera sans équivoque la veille de Noël, alors que le thermomètre a grimpé jusqu'à 17°C, fracassant un record vieux de 19 ans.
Côté précipitations, il est tombé plus de deux fois moins de neige que la normale (25 cm contre 57 cm) et ce malgré la tempête qui a frappé la région de la capitale mardi dernier. À l'inverse, il est tombé quasi autant de pluie que la moyenne (75 mm contre 82 mm).
Environnement Canada prévient que le mois de janvier aura des allures plus hivernales que novembre et décembre, ajoutant qu'aucun redoux significatif n'est à prévoir jusqu'à l'approche de février.