Santé

Des résultats encourageants

Les consultations électroniques entre omnipraticiens et spécialistes de l’Outaouais ont jusqu’à présent permis de réduire de 37 % le nombre de demandes de consultations en personne nécessaires.

La professeure de l’Université du Québec en Outaouais Véronique Nabelsi, qui agit comme chef d’équipe du projet de recherche sur eConsult Québec, est appelée à compiler de nombreuses statistiques de la sorte. Son objectif est notamment de voir « comment on peut diminuer les délais d’attente entre les médecins de famille et les spécialistes », sans toutefois offrir un service de moindre qualité, précise-t-elle.

Les données antérieures au projet pilote de consultations électroniques seront notamment utilisées dans le cadre du projet de recherche, afin d’effectuer des comparaisons. Les médecins participants, de même qu’un échantillon de patients, seront aussi sondés sur leur appréciation de l’outil.

Jusqu’à présent, les résultats semblent prometteurs. 

La Dre Annabelle Lévesque-Chouinard n’y voit que des avantages, autant dans son rôle de médecin de famille que pour ses patients. 

Même si certains cas nécessitent quand même qu’un patient rencontre un médecin spécialiste, le lien préalablement fait par voie électronique rendra la consultation « plus efficace », dit-elle, « parce qu’il y a des examens qui ont pu être demandés ou des traitements qui ont pu être essayés avant que le patient soit vu par le spécialiste ».