Le mariage du prince William et de Catherine Middleton a profité à la Monnaie royale canadienne: les pièces de collection thématiques ont rapporté pas moins de 4,5 millions de dollars.
Le mariage du prince William et de Catherine Middleton a profité à la Monnaie royale canadienne: les pièces de collection thématiques ont rapporté pas moins de 4,5 millions de dollars.

Un mariage en or pour la Monnaie royale

Philippe Orfali
Philippe Orfali
Le Droit
La famille royale n'est pas la seule à avoir bénéficié de l'histoire d'amour tout droit tirée des contes de fées du prince William et de Catherine Middleton. La Monnaie royale canadienne a fait des affaires d'or avec le mariage du couple princier, l'an dernier.
La société d'État fait bien plus qu'émettre la monnaie de circulation canadienne. Ses pièces de collection se vendent en grand nombre. Et à fort prix.
Les diverses pièces canadiennes de collection sur lesquelles figurent le duc et la duchesse de Cambridge ont rapporté pas moins de 4,5 millions de dollars à la Monnaie royale canadienne (MRC).
Le Jubilée de la reine a également la cote auprès des collectionneurs de pièce numismatiques, révèlent les données partielles obtenues par LeDroit.
La vente des produits liés au 60e anniversaire de l'arrivée au pouvoir d'Élisabeth II depuis le début de l'année 2012 a rapporté 14,4 millions $ jusqu'à maintenant.
Les quelque 100 000 pièces produites à la suite du mariage princier, elles, se sont envolées comme de petits pains chauds, affirme Alexandre Reeves, chef principal des communications à la MRC.
Les 25 000 pièces de 20 $ en argent fin émises pour souligner le mariage d'une roturière au fils du prince Charles et de Lady Di se sont vendues jusqu'à épuisement des stocks, générant quelque 2,3 millions $.
Des pièces de 25 cents colorées se sont vendues à près de 71 000 exemplaires, rapportant 1,24 million $. « Ça s'est vendu très, très fort », observe le porte-parole.
Partout dans le monde
« C'est certain que le mariage de Will et Kate l'an dernier était un événement très populaire, pas seulement au Canada, mais aussi à travers le monde, explique M. Reeves. Nos produits liés au mariage se sont très bien vendus. Et pas seulement au Canada. [...] Avec un tel sujet, c'est évident que nous étions en compétition avec les monnaies royales de l'Angleterre et de l'Australie, par exemple. On a réussi à se distinguer des autres. »
Il est de la responsabilité de la MRC d'engranger des revenus, souligne M. Reeves. Les thèmes liés au patrimoine canadien ainsi qu'à la Couronne sont les plus populaires auprès des acheteurs, souligne-t-il. Les revenus de la Monnaie royale canadienne ont augmenté de 30,4 % en 2011, passant de 71,3 millions de dollars à 93 millions $, le plus fort total dans l'histoire de la ligne commerciale.
Avec la collaboration de William Leclerc
Plus de détails dans l'édition du 31 août ou sur ledroitsurmonordi.ca