Un lieutenant du SPVG coupable de conduite avec les capacités affaiblies

Un lieutenant du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) vient de plaider coupable à une accusation criminelle de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, ce qui pourrait mener à sa destitution.

Le SPVG a annoncé par voie de communiqué que le lieutenant Christian Cousineau a plaidé coupable, vendredi matin, à l’accusation qui pesait contre lui. «En réponse à l’accusation, la Cour du Québec lui a imposé une amende de 1200$ et a suspendu sur-le-champ son permis de conduire pour un an», a fait savoir le corps policier.

L’arrestation du lieutenant Cousineau remonte à 3h45 le matin du 4 décembre 2016, alors que des collègues patrouilleurs l’avaient trouvé endormi au volant de son véhicule sur le boulevard Maloney Est, près de la montée Paiement. Il avait alors été conduit au poste de la Sûreté du Québec pour y subir un alcootest et une évaluation. Le SPVG avait dès lors confié des tâches administratives au policier qui compte 17 ans de service.

«L’article 119 de la Loi sur la police prévoit que tout policier reconnu coupable d’un acte criminel par procédure sommaire doit faire l’objet d’une sanction disciplinaire de destitution, à moins qu’il ne démontre que des circonstances particulières justifient une autre sanction», a indiqué le SPVG.

Même s’il n’était pas en service au moment de son arrestation, le policier devra ainsi se soumettre à une audition disciplinaire à l’interne. Le comité de discipline devra ensuite recommander la sanction qu’il jugera appropriée.