Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Un jeu-questionnaire pour démystifier le tri des matières résiduelles

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Chelsea, Cantley, L’Ange-Gardien et La Pêche ont décidé d’opter pour une approche ludique afin de sensibiliser leurs citoyens au tri des matières résiduelles.

Ces quatre Municipalités de la MRC des Collines-de-l’Outaouais viennent de lancer en ligne un jeu-questionnaire dans le but de déterminer qui a la population la plus dégourdie au chapitre des connaissances de la gestion des matières résiduelles.

Le quiz intermunicipal Pro du tri , qui propose 12 questions à choix de réponses, est disponible jusqu’au 23 mars, après quoi l’une des quatre municipalités sera couronnée gagnante de cette «compétition amicale» qui vise surtout à sensibiliser et informer la population. 

«Impact direct»

«La bonne gestion de nos matières résiduelles a un impact direct sur l’environnement. Savoir bien trier ses matières permet d’éviter la contamination des sols et des eaux de surface et aussi de favoriser la récupération de certains matériaux. Cela permet également d’éviter la contamination des bacs et donc de s’assurer que les matières pourront être traitées une fois arrivées au poste de transbordement», a expliqué Caryl Green, mairesse de Chelsea et préfète de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, en conférence de presse virtuelle, lundi.

Caryl Green, mairesse de Chelsea et préfète de la MRC des Collines-de-l’Outaouais

L’initiative s’inscrit dans le cadre du volet éducation du Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, a précisé cette dernière. 

«L’apprentissage par le jeu via une compétition amicale, c’est une excellente idée en gestion des matières résiduelles. Le jeu-questionnaire est très convivial. Pour les écoles, c’est une bonne façon d’aborder les notions de tri et même d’en découvrir de nouvelles. Je pense notamment aux résidus domestiques dangereux qui ont été tout un casse-tête pour les municipalités du Québec en 2020. Pour les familles, c’est une excellente occasion de tester nos connaissances les uns et les autres et de s’améliorer», a renchéri le maire de La Pêche, Guillaume Lamoureux.

Une fois par jour

Le concours cumule chaque bonne réponse du citoyen répondant sur le compte de sa municipalité. Il est possible de participer une fois par jour et les réponses sont personnalisées selon l’adresse de domicile du participant. Les statistiques seront mises à jour instantanément. 

Chacune des sept municipalités de la MRC a été invitée à participer au projet, mais il n’y avait aucune obligation de se joindre au concours qui a coûté 15 000$ à mettre sur pied. La MRC a déboursé la moitié de la facture, alors que l’autre moitié des frais associés à la démarche a été déboursé à parts égales par les localités participantes.