L'incendie s'est déclaré à 4h22 dans l'immeuble voisin du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau.
L'incendie s'est déclaré à 4h22 dans l'immeuble voisin du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau.

Un incendie cause des dommages au Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
Le Centre de pédiatrie sociale du Vieux-Gatineau, situé sur la rue Notre-Dame, a été frappé de malchance, tôt samedi matin. Peu après 4 h 20, un incendie s’est déclaré dans le bar avoisinant (le Café Renaissance), causant des dommages à l’édifice. De plus, l’incident est survenu au même moment où la Dre Anne Marie Bureau lançait la onzième édition de sa guignolée annuelle en fin de semaine.

« Ç’a été un réveil brutal, affirme-t-elle d’entrée de jeu. Mais finalement, en arrivant sur les lieux, c’était en quelque sorte une belle surprise vu qu’on n’est pas complètement passé au feu. »

L’incendie ne devrait d’ailleurs pas compromettre les activités de la guignolée étant donné que « des équipes de bénévoles sont à pied d’œuvre dans plus de 30 commerces de la région » pour y amasser des fonds.

Cependant, les dommages causés par les flammes pourraient donner du fil à retordre pendant un certain temps à l’organisme quant à l’offre de soins et de services aux enfants dans ces locaux du Vieux-Gatineau.

« Actuellement, les évaluateurs sont là. Ce qu’on sait, c’est que la toiture a été perforée pour pouvoir arroser. J’imagine donc qu’il y a de l’eau à l’étage supérieur, indique la directrice clinique du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau. Est-ce que notre structure est affectée ? Ça on va le savoir au terme des évaluations au cours des prochains jours. »

« Il faut rapidement se remettre en selle parce que la priorité, c’est de pouvoir redonner les soins et les services aux enfants le plus vite possible, que ce soit dans nos locaux ou ailleurs, poursuit Dre Bureau. Juste en Outaouais, c’est presque 30 % des enfants qui arrivent en maternelle et qui n’ont pas ce que ça prend pour avoir du succès. C’est extrêmement préoccupant ! »

La Dre Anne Marie Bureau

Questionnée à savoir si le Centre allait devoir déménager temporairement, la principale intéressée répond que « ça va dépendre de l’étendue des travaux à faire ».

Néanmoins, elle et son équipe ressentent déjà un appui fort de la part de la communauté.

« On a des partenaires extraordinaires et depuis ce matin, nos téléphones ne cessent de vibrer et de sonner. On se fait entre autres offrir des locaux et de l’aide. On sent vraiment que la communauté se rallie pour nous aider. On va se relever ! », mentionne-t-elle.

Le conseiller municipal du district Lac-Beauchamp, Jean-François LeBlanc, s’est également déplacé sur les lieux samedi avant-midi pour constater l’ampleur des dégâts.

« C’est un organisme qui est un point névralgique pour les enfants dans le quartier et qui brise le cycle de pauvreté de parents vers les enfants. C'est un incontournable parce que c'est comme une deuxième maison pour les enfants et là, cette deuxième maison a brûlé. C’est certain qu’à l’aube de l’hiver, quand il y a de grands besoins, ce n’est pas le fun pour personne », a-t-il réagi.

Selon le Service des incendies de Gatineau, le brasier a été déclaré sous contrôle à 9 h 52 après l’intervention de 46 pompiers. Le montant approximatif des dommages est évalué à plus de 230 000 $ et l’enquête afin de déterminer les causes de l’incendie a été transférée au Service de police de Gatineau.

«C’est un incendie d’origine inconnue et possiblement suspecte», indique le SPVG.

Créé en 2009, le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau a pour mission de soigner les enfants fragilisés par leur milieu de vie et d’améliorer leurs conditions de vie.