Ryan Wallace, de BitAccess

Un guichet BitCoin à Ottawa

Devise de l'avenir pour certains, source de méfiance pour d'autres, la monnaie numérique Bitcoin vient de faire son entrée dans la capitale. Un premier guichet automatique de cette devise pouvant être utilisée sur internet a fait son apparition dans un bar du marché By, jeudi.
Au Canada, le premier guichet distributeur de Bitcoins a été inauguré à Vancouver en octobre. Un second a été installé à Toronto la semaine dernière. Ottawa n'est plus en reste.
Le Clocktower Brew Pub accueille le nouveau guichet dans son restaurant de la rue Clarence. Un téléphone intelligent est nécessaire pour procéder à l'achat. Le guichet transmet par la suite le montant équivalent en Bitcoins dans une sorte de portefeuille virtuel, où pourra ensuite aller piger l'utilisateur au moment d'acheter des produits sur un site web acceptant les Bitcoins comme mode de paiement.
Créée en 2009, cette nouvelle devise électronique peut être utilisée afin d'acheter des articles sur internet ou encore échangée entre utilisateurs. Elle attire de plus en plus l'attention, des commerçants et des internautes, mais également des autorités. Certaines banques centrales, dont celles de la France et de la Chine, ont émis certaines réserves par rapport à cette devise, qui n'est ni réglementée ni encadrée de quelconque façon.
«En plus des frais de transaction sur lesquels elle permet de faire des économies, elle comporte des aspects très prometteurs pour les banques et le secteur de la finance en général, affirme David Descôteaux, chercheur à l'Institut économique de Montréal et auteur d'une étude publiée cette semaine sur la question. L'infrastructure même de Bitcoin pourrait servir de plateforme technologique à plusieurs produits ou services bancaires, permettant ainsi aux institutions financières de bonifier leur offre de services. [...] Mais il souffre encore de handicaps majeurs qui nuisent à son développement. Le plus grand obstacle demeure le fait que Bitcoin oeuvre encore à l'intérieur d'une zone grise.»
Autre problème: l'instabilité de sa valeur, en raison notamment de la spéculation. Car contrairement aux devises comme le dollar ou l'euro, géré par une banque centrale, le nombre d'unités en circulation demeurera limité à 21 millions de Bitcoins.
La monnaie valait 5 cents à sa création, en 2009. Un Bitcoin est aujourd'hui évalué à environ 850 $.