Dre Hélène Rousseau, le président-directeur général de l'Agence de la santé de l'Outaouais, le Dr Guy Morissette, le ministre responsable de l'Outaouais, Benoît Pelletier, la directrice médicale de l'unité de médecine familiale, la Dre Suzanne Bouchard, et le président du conseil d'administration du CSSS de Gatineau, Bruno Bonneville ont procédé à l'inauguration de l'agrandissement de l'UMF pour la formation des médecins de famille.
Dre Hélène Rousseau, le président-directeur général de l'Agence de la santé de l'Outaouais, le Dr Guy Morissette, le ministre responsable de l'Outaouais, Benoît Pelletier, la directrice médicale de l'unité de médecine familiale, la Dre Suzanne Bouchard, et le président du conseil d'administration du CSSS de Gatineau, Bruno Bonneville ont procédé à l'inauguration de l'agrandissement de l'UMF pour la formation des médecins de famille.

Un espoir pour les gens à la recherche d'un médecin

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Les dirigeants du réseau de la santé de la région ont bon espoir que l'agrandissement des locaux de l'Unité de médecine familiale (UMF) de Gatineau permette d'améliorer l'accès aux soins pour les patients qui n'ont pas de médecin de famille.
Ouverte depuis 1987, l'UMF de Gatineau accueille chaque année de futurs médecins de famille, qui doivent effectuer deux ans de stage en résidence avant de pouvoir commencer leur pratique. L'an passé, cette clinique de formation ne pouvait recevoir que douze médecins résidents. D'ici 2010, elle en formera 20, soit dix de première année de résidence et dix autres de deuxième année.
 
La directrice médicale de l'UMF, la Dre Suzanne Bouchard, a insisté sur la nécessité de cette clinique de formation et sur l'importance des médecins formateurs qui y oeuvrent. «C'est la seule façon de sortir de notre marasme de manque de médecins de famille dans l'Outaouais», estime-t-elle.
Avec un taux de rétention d'environ 80 % au cours des cinq dernières années, l'UMF est confiante que les nouveaux médecins de famille seront de plus en plus nombreux à pouvoir accueillir de nouveaux patients dans les prochaines années.
«Pour les patients de l'Outaouais, à court ou à moyen terme, ça fait une bonne nouvelle pour les médecins de famille qui vont rester dans la région», a souligné la Dre Bouchard.
L'agrandissement de l'UMF, située en face de l'Hôpital de Gatineau, permettra de réaliser 30 000 visites de patients en 2009, soit près du triple de ce qui était possible en 2006.
Il n'est cependant pas possible de s'y présenter sans rendez-vous.
«Nous augmenterons graduellement le nombre d'heures d'ouverture de la clinique, qui passeront de 40 à 60 heures par semaine. Des visites à l'urgence seront ainsi évitées», a indiqué le président du conseil d'administration du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG), Bruno Bonneville.
Le président-directeur général de l'Agence de la santé de l'Outaouais, le Dr Guy Morissette, n'a pas voulu chiffrer les objectifs, mais s'attend tout de même à des résultats positifs de cette annonce qui s'inscrit dans le cadre du Campus santé Outaouais. «Il y a plusieurs projets qui vont donner, à brève échéance, d'ici un à deux ans, des résultats concrets pour l'accessibilité aux services.»
Le Dr Morissette a également laissé savoir que des discussions sont en cours pour que d'autres services de formation d'unité de médecine familiale voient le jour ailleurs dans la région.
Présent à l'inauguration, le ministre responsable de l'Outaouais, Benoît Pelletier, a souligné que l'agrandissement de l'UMF a été réalisé grâce à un investissement de 411 000 $ du ministère de la Santé.
jmercier@ledroit.com