Un dispositif incendiaire au Radisson

Patrick Duquette
Patrick Duquette
Le Droit
Un dispositif incendiaire a été découvert sur les lieux du feu qui a ravagé le premier étage de l'hôtel Radisson du centre-ville d'Ottawa, hier matin. L'incendie a fait un blessé grave et des dommages importants.
Sur place, les enquêteurs ont trouvé un bidon d'essence, une substance inflammable et une canette d'aérosol, une découverte qui donne du poids à l'hypothèse d'un incendie criminel.
Les policiers ont aussi signalé la présence d'un sac à dos noir rempli de vêtements dans l'ascenseur du rez-de-chaussée. La section des incendies criminels a ouvert une enquête.
Appelés sur les lieux vers 8 h hier matin, les pompiers ont évacué les 107 personnes présentes à l'intérieur de l'hôtel. Ils ont mis une demi-heure à maîtriser le brasier qui s'est étendu à plusieurs chambres du premier étage.
Certaines chambres étaient encore occupées et il fallu l'intervention des pompiers pour les libérer. « Ils ont secouru deux personnes en danger de mort », a précisé Jean-Paul Vincelette, porte-parole de la police d'Ottawa.
Cinq personnes ont dû être transportées à l'hôpital.
Une dame, dont le corps a été brûlé sur 20 % de sa surface, reposait dans un état sérieux, voire critique hier après-midi, selon les informations fournies par la police.
Un autre homme a été gravement incommodé par la fumée. Il demeurait sous observation, même si son état n'inspirait aucune crainte.
Trois autres personnes, aussi incommodées par la fumée, ont obtenu leur congé de l'hôpital dès hier.
L'hôtel de la rue Queen compte 176 chambres, dont une partie était occupée par de jeunes hockeyeurs. Trois équipes inscrites à la Coupe Bell, deux de la Chine et une de l'Allemagne, logeaient à l'hôtel.
« Aucun des jeunes n'a été blessé », assure le policier Vincelette. Les jeunes hockeyeurs ont même pu récupérer leur équipement à temps pour participer au tournoi international, qui regroupe 485 équipes de niveaux atome et peewee.
La Ville d'Ottawa a mis ses installations à la disposition des sinistrés de l'hôtel. Le centre récréatif Jack Purcell, entre autres, a été réquisitionné d'urgence.
Les dommages à l'hôtel Radisson sont évalués, au minimum, à un demi-million de dollars. La police d'Ottawa ignorait, hier, quand l'hôtel allait pouvoir accueillir de nouveau ses clients.