La directrice générale des Banques alimentaires du Québec, Annie Gauvin

Trente ans de lutte contre la faim

Alors que les Banques alimentaires du Québec soulignent leur 30e anniversaire, Moisson Outaouais rappelle que c’est plus de 8000 personnes, dont 3000 enfants qui sont nourris tous les mois par l’organisme.

Moisson Outaouais est présent depuis une douzaine d’années et continue de participer grandement à la lutte contre la faim. « Moisson Outaouais fait vraiment une différence incroyable dans son milieu, lance Annie Gauvin, directrice générale des BAQ. En concentrant les activités liées à l’alimentation dans un seul organisme comme Moisson Outaouais, ça fait baisser les coûts d’opération pour les autres organismes comme les centres d’hébergement pour les femmes victimes de violence, ou encore les centres de désintoxication, qui peuvent ainsi se concentrer sur leur mission principale. »

« 30 ans de partage, ce n’est évidemment pas un anniversaire que l’on veut fêter. Par contre, nous croyons important de souligner que depuis 30 ans, notre association permet de récupérer des denrées afin de les partager partout au Québec », ajoute-t-elle.

Ce sont 166 868 kg de dons de denrées qui ont été offerts à Moisson Outaouais l’année dernière, pour une valeur totale de 867 425 $. Selon Mme Gauvin, un dollar de don équivaut à trois repas, ce qui veut donc dire que plus de deux millions de repas ont été desservis aux gens qui ne mangent pas à leur faim en Outaouais au cours de l’année 2017.

« À mesure que les besoins sont connus, Moisson Outaouais trouve des solutions à la hauteur de ses budgets et de ses financements pour y répondent », indique la directrice générale.

Cependant, l’enjeu de la faim continue toujours de persister en Outaouais et ailleurs dans la province.

« La principale cause des demandes d’aide alimentaire, c’est la pauvreté, note Mme Gauvin. Des situations de pauvreté, ça peut arriver à tout le monde, pour toute sorte de raisons. La pauvreté, ce n’est pas du tout un choix. »

L’aide alimentaire est une cause qui touche personnellement Annie Gauvin, ce qui explique pourquoi elle s’investit autant dans les BAQ.

« J’ai travaillé à mon compte pendant huit ans et parfois, comme entrepreneur, on vit des situations qui ne sont pas faciles, explique-t-elle. D’abord tu vas payer tes fournisseurs et tes employés, ensuite nourrir tes enfants et quand tout ça est fait, tu vas manger. Personnellement, je n’ai pas fait appel aux BAQ quand j’aurais dû le faire. Aujourd’hui, je suis en mesure de comprendre les parents qui veulent faire appel aux BAQ, mais qui ont une certaine hésitation, de peur d’être jugés par le voisin. C’est ma réalité et celle de beaucoup de nos voisins. »

Plus de 20 000 habitants de la région de l’Outaouais devraient faire appel à de l’aide alimentaire, mais ne le font pas, estime Annie Gauvin.

Les BAQ viennent en aide à pas moins de 400 000 personnes au Québec grâce à leurs 19 Moissons établies un peu partout sur le territoire de la province.

Ceux et celles qui veulent faire un don peuvent le faire par téléphone au 819-669-2000 ou via le site web de Moisson Outaouais au www.moissonoutaouais.com.