Travaux de déboisement stoppés

La municipalité de Chelsea a fait stopper des travaux de déboisement qui étaient en cours au Nordik Spa-Nature.
Un inspecteur a visité le site des travaux après avoir reçu une plainte, la semaine dernière. Ce dernier y a noté plusieurs infractions aux règlements.
Au Nordik Spa-Nature, on explique que les opérations de défrichement consistent en l'aménagement d'un sentier permettant le déplacement de machinerie à différents endroits du site.
La porte-parole de l'entreprise indique que les erreurs ont été commises de bonne foi et par mégarde.
«On doit s'occuper d'un grand terrain. On voulait éviter que nos machineries soient dans nos stationnements [...] pour une question de sécurité aussi», affirme la porte-parole du Nordik, Marianne Trottier.
Les propriétaires du spa ont entre autres omis d'obtenir un permis de préparation de site, qui autorise d'abattre des arbres.
De plus, le chemin devait respecter une marge de 4,5 mètres entre les terrains qu'il relie, même si ces lots sont la propriété du spa. Le sentier serait aussi dans l'emprise du ministère des Transports du Québec.
Une distance de 45 mètres doit être respectée en bordure des autoroutes.
Les propriétaires du Nordik Spa-Nature devront obtenir l'aval du ministère avant de demander une dérogation mineure à la municipalité, affirme la mairesse de Chelsea, Caryl Green. Une motion sera déposée au conseil municipal au mois d'octobre.
Mme Trottier affirme que le spa est sensible à son empreinte écologique. «Pour chaque arbre qu'on coupe, on en plante deux», dit-elle.