Le vice-président de la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine, Mike Duggan

Toponymie: Mike Duggan répond à Jean-Paul Perreault

À peine 24 heures après qu’Impératif français ait relancé le débat sur la toponymie à Gatineau en réclamant que la Ville nomme des lieux publics en l’honneur de Bernard Assiniwi et Serge Dion, décédés respectivement en 2000 et 2013, le vice-président de la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine, Mike Duggan, répond au président de l’organisme, Jean-Paul Perreault.

«Gatineau dispose d’un service de toponymie réfléchi et professionnel qui comprend un comité qui se réunit au cours de l’année pour discuter des dossiers et formuler des recommandations au conseil municipal», écrit l’élu dans sa réponse.

Ce dernier rappelle que de toutes les candidatures proposées, celles qui sont acceptées sont ensuite entrées dans le catalogue de toponymie. Il ajoute que les noms de MM. Assiniwi et Dion sont actuellement sur la liste en attente d’attribution.

«Avec toute la croissance de la ville, il y a un potentiel plus élevé pour accéder à la liste. Veuillez garder à l’esprit qu’il existe actuellement une tendance à reconnaître les femmes et les Premières Nations dans nos décisions toponymiques», indique M. Duggan.

Selon ce dernier, c’est la conseillère et présidente du Comité de toponymie, Myriam Nadeau, qui doit être interpellée par Impératif français dans ce dossier.