Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Temps des Fêtes: de l'aide pour les parents, malgré le congé

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les parents de la région de l'Outaouais pourront continuer de recevoir de l'aide sous forme de soutien et d'accompagnement pendant la période des Fêtes, et ce, malgré le long congé.

Alors qu'en temps normal la plupart des organismes communautaires d'aide familiale ferment pendant deux semaines lors cette période, certains ont décidé de modifier leur approche cette année, étant donné le contexte «difficile» dans lequel nous sommes plongés. 

«On est tous en télétravail, donc on a décidé de demeurer disponible sur appel. Oui, les bureaux sont fermés, mais les courriels et les numéros d'urgence demeurent. Les gens peuvent nous rejoindre si c'est urgent et notre équipe va rester alerte pour ça», explique Véronique Charron, directrice générale de la Maison de la famille de Gatineau. 

«Si un parent est découragé et qu'il a besoin de parler, ou encore s'il a besoin de conseils avec ses enfants, nos intervenants seront en mesure de l'aider», ajoute-t-elle. 

En moyenne, la Maison de la famille de Gatineau vient en aide à environ 300 familles annuellement. Bien que certaines utilisent les services plus régulièrement que d'autres, Mme Charron affirme que de nouveaux visages se sont ajoutés depuis le début de la pandémie. 

La directrice générale de la Maison de la famille de Gatineau, Véronique Charron

«Au cours des derniers mois, on sent vraiment que le stress augmente et que les gens commencent de plus en plus à être découragés de devoir s'isoler. On ressent vraiment que le noyau social manque aux gens», indique-t-elle. 

«On a aussi eu des demandes de besoins différentes aux années passées, poursuit Mme Charron. On a eu beaucoup de demandes de dépannage alimentaire et pour les habits de neige notamment. Cette demande a augmenté cette année parce que plusieurs parents ont perdu leur emploi ou se sont retrouvés au chômage. D'autres ont aussi peur de retourner travailler parce qu'ils sont en contact étroit avec un proche vulnérable à la COVID.» 

Le service Priorité Parents, qui est complémentaire à la ligne d'aide d'urgence 24/7 Ligne Parents, sera également disponible pendant ces deux semaines afin de répondre aux parents qui seraient, par exemple, à la recherche de soutien à proximité de leur domicile ou encore qui souhaiteraient être épaulés sur une plus longue période. 

«À Priorité Parents, les intervenants vont vraiment pouvoir faire les interventions au bon moment et référer les parents aux bons endroits si nécessaire, indique Mme Charron. Les intervenants vont aussi s'assurer qu'un suivi soit fait par l'organisme de proximité en question au retour des Fêtes, si jamais les gens n'ont pas eu de communications directes avec celui-ci.» 

Rappelons que le service Priorité Parents est gratuit et confidentiel et qu'il a été mis sur pieds en mars dernier. Les demandes peuvent notamment être faites en laissant un message au 1-844-397-2695.